Just NOT Married Vol.5 - Actualité manga

Just NOT Married Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 22 January 2021

Plus ou moins paisiblement, la vie continue de s'écouler pour Ritsuko et Non-chan, qui forment depuis désormais plus de dix ans, depuis l'époque du lycée, un petit couple vivant très bien à leur manière, loin des interrogations parfois martelées par la société comme le mariage. Ici, ils décident de sortir à l'aquarium. Là, Non-chan se prend d'une lubie pour les chat au point de vouloir en adopter un. Puis plus tard, le jeune homme se voit proposer une promotion au travail, sans qu'aucun d'eux deux ne sache encore immédiatement ce que tout ceci va impliquer en eux de petites prises de conscience...

Chargé d'achever la série, le tome 5 de Just Not Married semble quasiment démarrer sur les habitudes de la série, chaque chapitre étant divisé en deux parties égales s'intéressant à tour de rôle à Ritsuko et à Non-chan, pour un résultat mettant en parallèle, toujours avec la même efficacité, leur vision respective de situations similaires, avec les qualités habituelles de l'oeuvre.
Ainsi, l'idée d'aller à l'aquarium rappelle à Ritsuko un moment de son passé où, collégienne, elle était allée à ce même aquarium et y avait même baptisé un phoque qu'elle rêverait volontiers de revoir... mais pour quel résultat ? L'idée est jolie, car même si nos deux héros se connaissent si bien qu'ils ont des habitudes bien ancrées (la scène des hamburgers dans la voiture en est un excellent exemple), ils ont toujours des petites choses à découvrir sur l'autre, puisque Non-chan ignorait encore ce petit souvenir de collège de Ritsuko, et que ça lui permet d'encore l'observer sous un autre jour.
Quant au désir soudain de Non-chan d'avoir un chat, il pousse le petit couple à pas mal d'interrogations ! Ritsuko, qui connaît si bien le don de Non-chan pour avoir d'un seul coup des lubies un peu immatures, se dit que c'en est peut-être une de plus, mais qu'en est-il réellement ? Une telle chose ne pourrait-elle pas les pousser à passer un nouveau cap ?

Car passer un cap, c'est précisément une idée qui, au fil du volume, s'immisce dans la tête de nos deux personnages principaux, et c'est une chose que Kinoko Higurashi amène particulièrement bien au fil de plein de petits détails poussant Ritsuko et Non-chan à s'interroger un peu. Ici, on voit que tous deux ont encore du mal à se considérer pleinement comme des adultes mais qu'ils se questionnent sur comment le devenir à leur manière. Là, le cas du phoque puis ce qui arrive à sa soeur poussent Ritsuko à question le sujet d'un enfant. Pour tous deux, qui n'ont jamais eu d'animal de compagnie dans leur famille respective, l'idée d'avoir un chat contribue à faire germer en eux des sujets de responsabilité et de déménagement, d'autant que Non-chan rend conscience qu'il va avoir 30 ans, un cap. Etc, etc...

Simplement, Higurashi distille peu à peu au sein de son couple des interrogations légitimes qui, doucement, font germer en eux de nouvelles choses, jusqu'à les pousser à prendre des décisions forcément importantes et sonnant comme un vrai nouveau départ... Mais un nouveau départ qu'ils vont faire à leur manière, sans bousculer les fondements-mêmes du bonheur mutuel dans lequel ils sont depuis une dizaine d'années ! Car si Just Not Married s'achève, dans la deuxième moitié de ce tome, sur deux décisions fortes, c'est vraiment sur leur ton, sans se soucier des schémas imposés par la société et des conventions sociales, que Ritsuko et Non-chan les passent, ce qui ne les empêche aucunement de les vivre avec leur bonheur typique. Une bien belle leçon qui, en plus, donne encore un sens nouveau au titre de la série. Et si c'est bien vers un nouveau départ que l'oeuvre s'achève, elle n'oublie aucunement de bien mettre en valeur tout ce que Ritsuko et Non-chan ont déjà vécu ensemble, au travers d'un dernier chapitre malin, émouvant, et porté par un "narrateur" atypique.

Après avoir inauguré avec efficacité la collection Life des éditions Kana l'année dernière, Just Not Married s'achève avec tout autant de réussite, car concrètement Kinoko Higurashi ne pouvait pas offrir meilleure conclusion à son oeuvre, celle-ci étant vraiment bien tournée et riche de sens. Le seul regret ? Celui de déjà devoir quitter ce petit couple sonnant si juste, tant Ritsuko et Non-chan ont su devenir très attachants au fil des chapitres de leur vie.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News