Jormungand Vol.10 - Actualité manga

Jormungand Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 20 April 2021

Fomenté depuis longtemps avec l'aide de l'experte en robotique Minami Amada, le mystérieux projet "Jörmungand" de Koko entre dans sa phase finale. Autour de la jeune marchande d'armes, plusieurs visages tentent toujours plus fermement de percer le secret de ses agissements, à commencer par Scarecrow qui charge Schokolade de la surveiller, ou encore Bookman qui a peut-être des choses à perdre dans la partie. Mais peu importe: Koko, aidée par sa fidèle équipe, poursuit son objectif sans faillir. Bientôt, dans un pays du Caucase, la scientifique Elena Baburine est kidnappée. Puis c'est vers Cuba que la jeune Hekmatyar se dirige... avec pour but de forcer le camp de Guantanamo afin de kidnapper une personnalité hautement protégée, rien que ça !

On le sent bien: maintenant que Keitarô Takahashi a fini de nous balader aux quatre coins du monde dans les précédents volumes tout en nous faisant rapidement découvrir le petit background de chaque membre de l'équipe de Koko, l'heure de la phase finale de son récit arrive: le projet "Jörmungand" est enclenché, et nul ne sait encore exactement en quoi il consiste précisément.

Dans un premier temps, l'auteur poursuit son récit sous différents aspects, tous assez intéressants même si parfois rapides.Côté action pure, le volume est plutôt calme, voire même trop calme au vu des enjeux qui s'installaient autour de l'incursion dans le camp de Guantanamo: une tempête qui arrive, un contexte nocturne rendant la situation plus délicate, l'arrivée d'une expérimentée escouade adverse... voilà qui aurait pu noter un moment de bataille assez intense, mais en réalité Takahashi passe étonnamment très vite en revue ce passage, à tel point que le kidnapping de la cible semble presque être une formalité bien trop facile. Mais à côté de ça, l'intérêt se joue aussi sur bien d'autres éléments, comme le rôle de Kasper dans tout ça, les petits manigances de Bookman qui sent bien que le "nouvel ordre" qui pourrait s'installer ne jouerait pas à sa faveur, et bien sûr l'exploitation de sujets modernes comme les ordinateurs quantiques... D'ailleurs, on s'amusera de constater que certains sujets que Bookman considère comme de la science-fiction au moment de la sortie nippone de ce tome (il y a quasiment 10 ans), ne sont plus tant que ça de la SF aujourd'hui.

La lecture, rien que pour tout ceci, reste alors assez prenante... mais en filigranes, les agissements de Koko commencent à interroger le propre camp de la jeune femme. Si la plupart des sbires de la jeune Hekmatyar, en tête desquels Valmet, continuent de lui vouer une fidélité totale, quelques doutes s'immiscent en Lutz, l'ancien policier du groupe estimant que Koko commencer à aller trop loin... pour quel résultat ? Si chacun(e) a finalement conscience que Koko est pour eux une patronne exemplaire qui ne laisserait jamais tomber ses hommes, c'est finalement chez un tout autre personnage que le doute apparaît subitement, dès lors que la jeune marchande d'armes expose enfin plus clairement la nature exacte de son projet "Jörmungand", son but intéressant, mais aussi les sacrifices qu'il implique...

Cet avant-dernier volume, parfois trop rapide sur certaines avancées, fait alors, pourtant, clairement monter l'intérêt et les attentes. Tout semble en place pour le final de ce récit, que l'on attendra beaucoup dans le 11e et dernier tome.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News