Jojo's bizarre adventure - Saison 4 - Diamond is Unbreakable Vol.17 - Actualité manga

Jojo's bizarre adventure - Saison 4 - Diamond is Unbreakable Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 01 Décembre 2016

Hayato Kawajiri, le fils de celui dont Kira a usurpé l’identité, a mené son enquête à son terme en découvrant que son paternel n’est plus celui qu’il était, et qu’il possède désormais des pouvoirs qui dépassent l’entendement. Mais Kira Yoshikage découvre à son tour les soupçons de son « fils » et dans une perte de contrôle, il lui ôte la vie. Mais pas tout à fait, car un chamboulement inattendu va sceller le destin de Hayato, de Kira, mais aussi de tous ceux qui enquêtent au sujet de ce dernier…

Diamond is Unbreakable, quatrième partie de la fresque Jojo’s Bizarre Adventure, approche de son dénouement qui aura lieu au tome prochain. On se demandait alors que Hirohiko Araki allait conclure la traque de Kira Yoshikage en si peu de temps, et ce volume nous approche justement la réponse. Quel volume d’ailleurs ! Car Jojo’s Bizarre Adventure n’aura que rarement été aussi intense, et le mangaka nous fait ici sentir qu’on entre de pieds fermes dans la confrontation finale face à l’antagoniste de l’arc.

Tout part alors de Hayato Kawajiri, cet enfant qu’on voit évoluer depuis quelques tomes et qui porte des soupçons toujours plus fort envers son père, ou plutôt celui qui l’a remplacé. On ne s’attendait peut-être pas à ce que le rôle du garçonnet soit si important, car à travers des retournements de situation totalement imprévisibles, Hirohiko Araki chamboule totalement les enjeux de son arc, rendant Kira plus fort qu’il ne l’était et invitant tant les héros que le lecteur à une douce descente aux enfers…

Car une grande partie de ce tome n’est qu’intensité dramatique qui dépeint ce qui pouvait arriver de pire aux personnages de la série. Pour cela, Araki invente un nouveau pouvoir, lui aussi en rapport étroit avec le temps (presque une marque de fabrique dans les duels finaux de Jojo depuis Stardust Crusaders), une faculté diablement perchée, mais qui reste compréhensible et apporte une tension particulièrement puissante dans le récit, sonnant le glas de nos héros, une issue pour eux semblant alors imprévisible… Entre drames qui se succèdent et impression que personne ne pourra réchapper à Kira, le mangaka fait fort en termes d’émotion et de tension. Ainsi, impossible de stopper la lecture en route, et ce n’est pas le climax qui tome qui nous contredira tant la manière qu’a l’auteur d’apporter une résolution est presque parfaite, aboutissant des rebondissements habiles qui tentent de ne pas trop en faire, mais qui suffisent pour lancer définitivement le dernier combat de Diamond is Unbreakable.

Il y a alors énormément d’éléments à saluer dans ce tome, que ce soit la tension hors norme qui s’en dégage, les rebondissements qui nous tiennent en haleine, l’excellent rôle donné au petit Hayato qui dépasse toutes nos espérances de lecteurs, ou tout simplement le début de la bataille finale qui choque d’entrée de jeu. Alors, l’idée de Tonkam de sortir en simultanée les deux derniers tomes de l’arc est la bienvenue puisqu’il paraissait inconcevable d’attendre un mois de plus pour savourer la conclusion de cet arc. On regrettera seulement un petit cafouillage dans la page de présentation des personnages qui donne au personnage de Rohan Kishibe la description de Mikitaka, l’extra-terrestre autoproclamé.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

18.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News