It's My Life Vol.5 - Actualité manga

It's My Life Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 18 Febuary 2020

Elise et Kyuss sont attaqués par une fillette qui s'avère être le portrait craché de Noah. Suite à cette mésaventure, Elise devient totalement amnésique, ce qui complique ses rapports avec le commandant. Pourra-t-elle recouvrer la mémoire ? Et qui peut être cette jeune magicienne qui ressemble trait pour trait à la petite Noah ? La situation s'avère particulièrement complexe...

La fin du quatrième tome de It's My Life brisait la routine de la série pour amener un événement plus sérieux, mais aussi particulièrement intrigant. Mais ce n'est pas une bataille d'envergure qui est narrée, mais bien l'ensemble des répercussions de la rencontre. Imomushi Narita conserve volontairement un épais mystère autour du sosie de Noah, et confirme qu'elle présente là une piste de scénario particulièrement prometteuse, preuve qu'un véritable fil rouge se tisse au sein de la série. En postface, l'autrice promet même « une grande révélation », et autant dire qu'il y a de quoi être curieux de découvrir ce que la série nous réserve.

Mais en attendant, l'enjeu clé du début de volume vient de l'amnésie d'Elise. Un enjeu qui finit par être résolu, mais qui permet surtout de creuser la relation entre la jeune femme et Kyuss, un énergumène dont les sentiments se révèlent toujours plus complexes. Et autant dire que la mangaka croque ici l'une des plus jolies interactions dépeintes dans l’œuvre, jusqu'à présent. C'est émouvant sans être trop exagéré émotionnellement, et le tout confirme que la potentielle idylle entre les deux personnages a encore de beaux jours devant elle.

Toute cette intrigue, et ce premier fragment de récit autour de « l'autre Noah », ne présente donc qu'une moitié d'opus. Pour le reste, l'artiste revient à sa formule de prédilection, à savoir une succession de chapitres aux intentions et aux intonations différentes les unes des autres. Pêle-mêle, on y trouve le classique épisode des bains et la dose de fan-service et d'humour que cela implique, une sortie en forêt banale mais qui soulèvera quelques points d'intrigue curieux, et un flashback autour de deux personnages fraîchement introduit, qui a le mérite d'être enrichie d'une aura douce-amère particulièrement plaisante. Tout un programme, encore une fois, et force est de constater que cette association entre récit d'envergure et chapitres plus légers est une réussite, apportant un véritable équilibre à l'ensemble du tome.

Il en résulte alors un cinquième volume plaisant d'un bout à l'autre, intrigant dans les pistes de scénario plantées, émouvant dans les relations dépeintes, et toujours drôle quand il s'agit pour Imomushi Narita d'implanter des gags dans sa série. Un cocktail réussi pour un tome savoureux de la première à la dernière page. On ne peut qu'espérer que le titre maintienne cet équilibre à l'avenir. Une chose est sûre : une intrigue plus sérieuse commence à germer, on pouvait le pressentir depuis un moment, et ce n'est pas pour nous déplaire. It's My Life a encore quelques tomes devant lui, afin de bien nous divertir !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News