Iris Zero Vol.8 - Actualité manga

Iris Zero Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 25 October 2019

Chaque nouveau tome d'Iris Zero est un petit événement en soi, tant le rythme de parution japonais est devenu lent depuis que la dessinatrice Hotaru Takana a connu des problèmes personnels il y a quelques années. Mais retrouver cette adorable tranche de vie surnaturelle, mystérieuse et surtout humaine est à chaque fois un véritable plaisir, et c'est donc avec une joie intacte que l'on accueille en ce mois d'octobre le nouvel opus sorti un peu plus de deux ans après le précédent, aussi bien en France qu'au Japon.

Le volume 7 avait permis à Tôru d'enfin lever le voile sur le problème de Rei Hoshimiya, de son défunt frère et de son amie Misaki. Mais plus encore que de la reconnaissance, Rei semble s'être mise à éprouver tout autre chose pour notre cher "iris zero", au point de l'inviter à sortir ensemble et, dans la foulée, de se déclarer sans détour, sous le regard abasourdie de Koyuki, Asahi et Nanase qui les espionnaient ! Koyuki en est forcément chamboulée, elle dont les sentiments pour Tôru ne sont plus vraiment un mystère...

Voici donc notre héros désormais convoité par les deux filles les plus populaires de l'école, une situation on ne peut plus cliché et classique. mais le scénariste Piroshiki n'est pas du genre à se reposer uniquement sur du classicisme pareil, et va surtout profiter de cette situation pour amener de nouvelles interrogations. Entre une Rei entreprenante et une Koyuki toujours aussi désespérément adorable qui tente à sa manière de se réaffirmer auprès de Tôru, notre héros, lui, s'interroge surtout en profondeur sur ses sentiments exacts. Ressent-il de l'amour véritable, ou aime-t-il Koyuki simplement parce qu'elle l'a accepté tel qu'il est, sans le rejeter à pause de son absence de pouvoir ? Des interrogations qui ne se limitent pas à l'amour et qui s'étendent à l'amitié: entre Nanase et Asahi qui tentent d'épauler Koyuki ou même Harumi de son côté, le petit groupe a l'air toujours aussi soudé, mais est-ce que ce serait le cas si Tôru se mettait à sortir avec Koyuki ? Des interrogations devenant d'autant plus prégnantes quand, en particulier à travers certains dires de Hijiri, on en vient à s'interroger sur ce qui unit concrètement le petit groupe... Est-ce réellement de l'amitié partagée par tous ?

Toutefois, ces considérations sont soudainement un peu laissées de côté pour une nouvelle petite affaire: tandis qu'une camarade de classe du lycée s'inquiète de voir des rumeurs commencer à se répandre sur Yohei, le beau gosse du club de basket qui est aussi celui qu'elle aime depuis toujours, le principal concerné devient aussi la cible de l'enquête d'une tout autre tranche d'âge: Kaya, la petite soeur de Tôru, et ses amies. L'enjeu de tout ceci: le terminale est très souvent vu en compagnie de Yume, l'une des copines de Kaya, qui est en primaire... Yohei auraiti-l des goûts "particuliers" ? L'affaire aux connotations pédophiles paraîtrait presque un peu étrange dans du Iris Zero, mais évidemment la vérité sera tout autre et largement plus bénéfique et touchante. Pendant que Tôru, fidèle à lui-même, résout tout par son simple esprit de déduction et son observation des autres, autour de lui ses camarades et leurs différents pouvoirs restent discrètement mais bien exploités. Et tandis que c'est l'occasion d'évoquer le mal que peuvent faire les rumeurs, les a priori et la façon dont on peut s'immiscer dans le passé des autres, on retiendra aussi la jolie mise en avant de la jeune Kaya et de son lien avec son grand frère, mine de rien fort et poignant.

Résultat: un tome peut-être un peu moins fort que certains volumes précédents de par ses éléments assez classiques et prévisibles, mais qui s'avère toujours aussi porteurs de sujets intéressants et bien abordés autour des relations humaines, le tout sous un dessin toujours aussi adorable et attachant. Ce sont néanmoins ici les toutes dernières pages sombres et inquiétantes qui poquent le plus la curiosité et suscitent l'attente, et il ne reste alors plus qu'à prendre son mal en patience jusqu'à la sortie du prochain volume...
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News