Inspecteur Kurokôchi Vol.16 - Actualité manga

Inspecteur Kurokôchi Vol.16

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 04 May 2018

En chargeant sa jeune et joviale collègue Ako de pister leur cible, Seike ne pensait certainement pas l'envoyer vers la mort, et le jeune homme s'en veut terriblement... Mais une chose est désormais sûre: l'ennemi ne plaisante pas du tout, et arrêter la prévision de coup d'Etat du Cerisier de Susanoo devient une urgence ! Nos héros savent désormais ce que prépare le groupe d'extrême droite: un double attentat, avec d'un côté un empoisonnement des hommes politiques de la Diète, et de l'autre sans doute un massacre dans un lieu public. Mais encore faut-il désormais déterminer quand et comment l'ennemi compte infiltrer sa boisson mortelle dans la Diète, et où, quand et par qui va être commis le massacre de civils...

Avec la mort brutale de l'attachante Ako, les auteurs ont clairement fait monter d'un cran la tension, en montrant de quoi le Cerisier de Susanoo est capable. Que ce soit du côté de Seike ou de celui de Kurokôchi, il faut s'activer de plus belle, car non seulement le temps est compté, mais en plus il faut prendre en compte la forte possibilité de l'existence d'une taupe, sans quoi l'ennemi n'aurait pas pu savoir certaines choses...

Essayer de prévoir ce qui va se passer, démasquer la taupe en lui tendant un piège, réfléchir pour bien analyser la situation... et, tant qu'à faire, éviter de se faire tuer. Tels sont les principaux enjeux de la dernière ligne droite de la menace de double-attentat. Une dernière ligne droite que Nagasaki et Kôno mènent d'excellente manière, en sachant exploiter intelligemment nombre de personnages parfois secondaires (comme la voyante), en présentant avec clarté les raisonnements des personnages pour avancer, en expliquant ce qui restait encore un peu flou... Bien sûr, on retrouve à nouveau l'ambivalence d'un Kurokôchi toujours aussi exquis dans sa manière de voir (ou non ?) ses intérêts, et l'on appréciera aussi les quelques brefs instants plus posés concernant certains personnages (notamment des retrouvailles entre Seike et Midorikawa), mais ce qui séduit le plus reste bien la clarté des avancées d'un récit parfaitement pensé. Le tout nous amène alors jusqu'à des derniers chapitres exemplaires dans leurs montée de tension, et dans un nouveau drame fort qui conclut à merveille cette partie. Difficile, également, de ne pas souligner le rôle nouveau du "susurreur" Kyôji Torio, qui prend peu à peu une nouvelle ampleur tout au long du volume, en intriguant forcément beaucoup pour la suite.

Ne se contentant pas d'offrir un récit très bien ficelé dans ses enjeux, dans son exploitation des personnages et dans ses petites reprises historiques et politiques, les deux mangakas font ici très fort, en proposant une excellente montée d'intensité et en allant jusqu'à sacrifier un personnage de premier plan, faisant dès lors encore monter la série d'un cran. Après 16 tomes, aucune lassitude: Inspecteur Kurokôchi reste un modèle dans son genre.

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News