Hokuto No Ken - Extreme Edition Vol.2 - Actualité manga
Hokuto No Ken - Extreme Edition Vol.2 - Manga

Hokuto No Ken - Extreme Edition Vol.2

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 25 Janvier 2023

Ce deuxième tome de Hokuto no Ken reprend là où les auteurs nous avaient laissés, c’est-à-dire à l’assaut de Kenshirô contre les bérets rouges du Golan et leur idéologie nazie. Après une incursion progressive dans le Golan où notre héros doit affronter les sous-fifres, il tombe enfin nez à nez avec le colonel. Les deux hommes livrent un combat mémorable, magnifiquement mis en scène et sublimé aussi bien par la richesse des lieux, notamment avec ce long couloir rempli de statues guerrières terrifiantes, que par la dramaturgie.

Buronson et Tetsuo Hara mettent en scène la lâcheté des hommes, leurs contradictions et leur perte d’humanité. Ils développent bien plus ces thèmes dans la deuxième histoire du tome mettant en scène Jackal, un bandit sans morale ni honneur. Il n’a pas honte de fuir le combat plutôt que de se confronter au maître des arts martiaux, ni même de trahir ses hommes. On assiste donc à une chasse à l’homme dans laquelle Kenshirô poursuit sans relâche Jackal afin de le punir de ses méfaits. Une séquence un peu longue mais à la narration si efficace que l’on tourne les pages sans voir le temps passer. En plus des longueurs, le manga fait dans la surenchère. Le but est à la fois d’instaurer un sentiment de terreur tout en étant jubilatoire dans ses scènes d’action, mais la conclusion de la séquence est sans doute un peu trop excessive pour être pertinente. Qu’importe, c’est un passage malgré tout divertissant et les prochaines aventures de Kenshirô seront sans doute plus passionnantes.


Ce deuxième tome de Hokuto no Ken est un cran en-dessous du premier, mais il reste tout de même percutant. La maîtrise narrative est impressionnante, c’est une merveille écriture signée Buronson. Et concernant les dessins, Tetsuo Hara est lui aussi au sommet de son art. On s’égare avec grand plaisir dans la noirceur de son trait, on s’émerveille devant sa mise en scène grandiose, on vit les postures de combat de ses personnages. Tout cela donne très envie d’en découvrir la suite, d’autant plus qu’un mystérieux personnage fait son apparition en fin de volume. Un certain Rei...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
jojo81
14 20
Note de la rédaction