Histoires Sans Fin Vol.2 - Actualité manga

Histoires Sans Fin Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 17 July 2019

Après avoir joué les démones dans un monde d'inspiration fantasy, notre chère Marie se retrouve dans une tout autre histoire, une tout autre époque, un tout autre contexte... en tant que diseuse de bonne aventure dans le Londres du XIXe siècle ! De fil an aiguille, l'intrépide demoiselle est amenée à s'immiscer près d'une troupe de théâtre, et plus précisément auprès d'Angela Abbington, une jeune actrice malmenée par ses compagnes, et à qui elle décide de venir en aide à sa manière. Mais quand l'une des actrices est tuée et qu'Angela reporte la faute sur Marie, notre héroïne se retrouve traquée par la police, et l'affaire prend un tour des plus inattendus...

Par rapport au premier volume d'Histoires sans fin, l'autrice Geco Hirasawa change donc complètement de cadre avec ce deuxième tome offrant lui aussi un récit complet, où Marie va avoir fort à faire pour à la fois se sortir d'une situation périlleuse où elle se retrouve à nouveau affublée d'un rôle de "méchante" (bien malgré elle), aider comme elle le peut Angela, et surtout apporter une fin correcte à cette histoire.

Ici, le récit séduit assez pour deux raisons en particulier. Premièrement, bien sur, le caractère de Marie, toujours aussi intrépide, toujours aussi imprévisible, agissant bien souvent à sa manière. Deuxièmement, le statut d'Angela: alors que Marie veut lui venir en aide à sa façon, on comprend facilement que cette jeune actrice cache un passé tourmenté et recèle des facettes assez sombres ou dures... Quoi qu'il en soit, ce n'est pas ça qui arrêtera Marie, notre héroïne n'en faisant un peu qu'à sa tête !

Mais au-delà de ces qualités, que reste-t-il ? Hé bien, difficile à dire, car concrètement le récit paraît plutôt vain. Beaucoup trop rapide dans la présentation de son univers, dans ses avancées, dans l'utilisation de ses personnages, il ne laisse pas vraiment le temps de s'attacher ou simplement de s'intéresser réellement à cet univers qui n'est abordé qu'en surface, et à ses personnages qui restent un peu creux, tant leur background est expédié. Présent, mais expédié.

Ce rythme très rapide a au moins le mérite de coller au tempérament de Marie, mais il donne trop l'impression que tout est rushé, et ne laisse pas assez le temps de nous immerger dans l'univers et de nous imprégner de la patte graphique pourtant intéressante de Geco Hirasawa. Ici, Histoires sans fin reste donc une lecture assez sympathique, mais l'ensemble paraît tout de même manquer cruellement de consistance...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

11.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News