Hibi Chouchou - Edelweiss & Papillons Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 18 May 2020

Alors qu'ils s'aiment sincèrement et qu'en plus ils sont désormais dans la même classe, Suiren et Kawasumi peinent toujours à réellement avancer dans leur relation, malgré leurs efforts. L'adolescent se veut si respectueux envers la jeune fille qu'il n'ose pas aller trop loin, tandis que celle-ci espère un peu plus sans forcément oser le dire franchement... tout du moins, jusqu'à ce passage dans la grande roue du parc d'attraction, où elle trouve le courage de lui dire ce qu'elle veut, avant de sortir les larmes aux yeux. C'est dans cette ambiance délicate que tous deux choisissent alors une solution assez radicale: mettre un peu de distance entre eux deux... pour en ressortir plus forts ?

Ce neuvième volume voit donc nos deux héros s'éloigner un tout petit peu, car malgré les sentiments indéniables qu'il y a entre eux deux, ils peinent tellement à se les communiquer clairement qu'ils décident de se mettre un peu plus à l'épreuve, de se tester. Et le résultat est plutôt là: alors qu'ils s'évitent un peu, qu'ils ne se parlent même pas en classe au point que les ragots sur leur séparation fusent déjà, les deux adolescent ne cessent de se chercher du regard, et ces regards sont autant de signes sur ce qu'ils ressentent l'un pour l'autre. Le tome est ainsi marqué par ces petites choses plaisantes à observer, et pas des moments assez importants, comme l'arrivée du festival d'été et le premier anniversaire de leur relation. Ce qui en résulte, c'est un doux travail de nos deux héros sur eux-mêmes pour essayer d'avancer à leu rythme, et de préférence ensemble. Et cela passe par ne chose essentielle: oser se parler plus franchement, partager leurs goûts même s'ils sont différents... se découvrir réellement, tout simplement.

Le duo suu Morishita ne brusque rien, leur récit reste tout doux et appliqué, on y observe avec plaisir les lentes évolutions de ce couple qui se consolide à sa manière... mais les personnages secondaires ne sont pas oubliés ! Ici, on appréciera beaucoup tout le petit passage sur la première sortie de Yuri avec un garçon qui lui plaît, pour un résultat maladroit mais sincère et bénéfique pour chacun des deux principaux concernés, qui n'ont aucune expérience voire manquent de confiance en eux. De même, on reste attaché à Aya, que ce soit pour son côté protecteur envers son amie Suiren depuis toujours, pour son caractère (et les bouilles fun qui vont avec), ou pour un bref focus précisant sa vision assez radicale des garçons... Cela changera-t-il ? Enfin, on entrevoit avec intérêt Ichi, le grand frère de Kawasumi, qui dans son caractère ressemble pas mal à Suiren ! Et on ne peut que reste intrigué par le cas Atohira, sorte de Suiren en version garçon puisque lui aussi suscite l'admiration du sexe opposé depuis toujours. Mais au contraire de Suiren, il reste détaché face à ça et renvoie à notre héroïne une image d'"exemple". La relation entre Suiren et Atohira semble alors prendre une certaine tournure en fin de volume, mais seule la suite nous dira exactement de quoi il en retourne.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News