Hanayamata Vol.4 - Actualité manga

Hanayamata Vol.4

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 19 Septembre 2014

Nos quatre jeunes filles du club de Yosakoi ont réussi à convaincre la prof Sally, qui accepte de la gérer pour le concours ! Mais c'est à présent une autre épreuve qui attend Naru et Tami... qui trouvent qu'elles ont grossi ! Elles décident de commencer un régime et de faire du sport, mais se découragent très vite... mais ont-elles réellement pris du poids ?


Un tome d'une série sur le yosakoi qui commence avec un tel "problème", c'est n'est pas très encourageant, mais tout au plus ce problème qui n'en est pas un (bah oui, on voit très bien qu'elles n'ont pas pris de poids, quelle bande de potiches) fait-il aussi de bouche-trou, puisqu'il est vite réglé.


Le concours peut alors arriver, et c'est alors un autre problème plus important qui a lieu : les filles ont égaré leur CD de musique ! Il leur faut réfléchir à ce qu'elles ont fait avec, alors que le spectacle approche...On sait d'avance comment ce problème va être résolu, et Sô Hamayumiba étire beaucoup trop les interrogations des filles qui tentent de se rappeler ce qu'elles ont fait la veille. Encore un rebondissement basique et réglé sans que ça change grand-chose... pendant que le sujet du yosakoi en lui-même reste peu exploité, y compris lors du spectacle tant attendu qui se limite à quelques pages classiques, mais dont l'issue confirme que les jeunes filles ont encore des progrès à faire, notamment Naru qui reste toujours aussi fragile face au regard qu'on peut porter sur elle.


Mais tout ceci n'est quand même pas brillant. Après quatre volumes, la mangaka peine encore à réellement mettre en avant son sujet de base, et préfère se complaire dans des petits rebondissements assez insipides, quand elle n'offre pas une avalanche de moé ou de guimauve. Et de ce côté-là, on est servi dans ce tome, entre Naru qui pleurniche tout le temps, Sally qui s'excite sur les cuisses de Naru et Tami puis leur conseille de faire jouer leur charme de mignonnes collégiennes pendant le spectacle, le père de Hana qui veut faire de sa fille une jolie "poupée japonaise", les vagues réflexions très basiques sur l'amitié ou les bouilles et moues mimi des gamines... C'est mignon, mais à part ça...


Heureusement, les problèmes autour du CD perdu et de l'après-spectacle ont tout de même le mérite de soulever une question plus intéressante, concernant les deux personnages les moins en vue jusque là : Sally et Machi. Si l'on devinait très facilement le lien entre ces deux-là, on attend avec intérêt de découvrir les raisons de leur relation houleuse. Pourquoi Machi déteste-t-elle tant la prof ? Sally est-elle si je-m'en-foutiste qu'elle le laisse paraître ? Les réponses arrivent dans une fin de volume qui nous sort de notre petite torpeur, bien que tout ceci soit une nouvelle fois vite passé en revue.


Au final, Hanayamata conserve toujours les mêmes problèmes. La lecture n'est pas forcément déplaisante et se suit sans mal, mais les différents événements n'ont que peu d'intérêt et sont artificiels, et le thème du yosakoi a encore du mal à percer. La fin du volume, avec le choix de Sally, devrait normalement accélérer un peu plus les choses par la suite du moins l'espère-t-on.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
12 20
Note de la rédaction