GTO Vol.3 - Actualité manga

GTO Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 25 Febuary 2010

Onizuka fait la connaissance des élèves de la 3ème 4, que l'on suivra tout au long de la série. Ainsi, le lecteur se pose déjà des questions quant à la haine que vouent ces élèves à l'égard du corps enseignant. Mais peu à peu, Onizuka commence à remporter la sympathie de certains. Les principaux élèves sont présentés dans ce tome. La mesquinerie des uns apparaît, tandis que d'autres tombent vite sous le charisme de leur professeur. Les situations sont toujours aussi grandiloquentes. Onizuka sauve de nouveau Yoshikawa du suicide (et détruit de nouveau la Toyota Cresta du sous-directeur). En cela, le lecteur devine que la série repose sur des gags redondants et qu'il faudra s'habituer à ce type d'humour. Lorsque l'auteur met en scène une prise de sang de l'enseignante la plus sexy du collège, qui vit cela comme un orgasme, et lorsqu'Onizuka organise la vengeance du petit Yoshi, en prenant des photos des élèves filles qui l'ont martyrisé dans des positions pas vraiment avantageuses, le lecteur devine de même que le manga ne fera pas dans la finesse dans les tomes suivants... Onizuka rencontre des difficultés avec les parents d'élèves, en drague d'autres. Onizuka défie ses élèves aux bornes d'arcade, leur raconte une histoire d'horreur (les raviolis de la mort, un moment culte dans la série). A noter que les références à la culture japonaise sont nombreuses, le mini-lexique de Pika étant très appréciable.
Des situations diversifiées pour un humour répétitif mais très efficace.


Rogue


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
RogueAerith

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News