Goblin Slayer Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 08 August 2019

Décidée à sortir le Crève-Gobelins de sa routine, l'Elfe le convie à une aventure dans les vestiges d'une ville en ruine. Bien entendu, l'épopée se termine en massacre de gobelins, mais c'est ensuite au tour de l'Hôtesse de la Guilde de lui faire voir d'autre horizons en faisant de lui un observateur lors d'entretiens de promotion. Rien de fascinant pour le Goblin Slayer, jusqu'à ce qu'une nouvelle mission intrigante lui soit confiée à lui et son équipe : des gobelins attaqueraient des civils dans une grande ville où se trouve la légendaire Vierge à l’épée...

Les interactions entre le Crève-Gobelins et sa petite bande font une bonne partie de la saveur de Goblin Slayer, et le début de tome ne manque pas de nous le rappeler avec une petite aventure, paisible en apparence, qui vire au massacre de gobelins, en s'appuyant sur cette volonté de l'Elfe mais aussi du reste de la troupe de voir évoluer un peu l'aventurier obnubilé par les petites créatures vertes. Une alchimie qui continue de se révéler efficace, Kumo Kagyu jouant très bien avec les codes des l'heroic-fantasy et le caractère du protagoniste pour rendre des petits échanges toujours légers et savoureux.

Et de la légèreté, il y en a pas mal dans ce début de volume. Petite halte suite aux événements du tome 3 qui bouclait l'adaptation du premier light-novel, l'aventure dans les vestiges et l'entretien de promotion amènent un peu de neuf dans la série. Une occasion pour présenter légèrement plus l'univers et même le système de la Guilde des Aventuriers, ce qui s'avère efficace dans une série qui ne peut subsister dans la banale chasse aux gobelins indéfiniment. C'est plaisant sans prendre trop de place dans le tome, puisque la suite du volume revient à une intrigue aux enjeux plus forts.

Un arc plus ambitieux démarre alors et ne s'achèvera visiblement pas avant le tome suivant. Un peu de place au mystère cette fois-ci, puisque derrière la traque de gobelins se cache visiblement un complot que la fine équipe va devoir déjouer, le tout entre quelques affrontements. Le fait que les gobelins ne soient pas l'unique menace amène un peu de neuf, mais aussi des situations différentes durant lesquelles la bande sera sous tension, ce qui se révèle très efficace sous le trait de Kousuke Kurose. Il est plaisant de voir que la série sait renouveler ses situations et s'appuyer sur les différents membres de son équipe principale, tout en se payant le luxe d'introduire une pointe de mystère.

A ceci s'ajoute l'introduction d'un nouveau personnage aussi énigmatique que charismatique. La Vierge à l’Épée intrigue rapidement, chose volontaire et qui sera renforcé au fil du tome, la prouesse venant de ce doute constant mis en place, si bien qu'il semble difficile de décerner l'alliée ou l'ennemie derrière ce personnage trop honnête en apparence. Le cinquième tome devrait nous en dire plus.

En résulte un quatrième tome globalement très efficace, qui apporte quelques développements à l'univers et amorce une quête à la forme intéressante grâce à une petite dose de mystère entre deux affrontements contre des gobelins. L'arc est efficace, et il y a de quoi être très curieux de lire le cinquième opus. Goblin Slayer continue son bonhomme de chemin de manière satisfaisante.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News