Gleipnir Vol.9 - Actualité manga

Gleipnir Vol.9

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 21 September 2021

Dans le passé que Shûichi a oublié, tout porte à croire qu'Erena, Kaito, Honoka et lui étaient amis, ce qui ne manque pas de déstabiliser un peu notre héros... Quel lien a-t-il avec les drames du passé qui sont à l'origine de tout ? Dans quelles circonstance Kaito a-t-il tué Honoka avant de la ressusciter, en faisant d'elle le "monstre" en train de faire disparâitre petit à petit les gens et le monde dans le néant ? Comment arrêter Honoka désormais ? Shûichi, Erena et Claire se questionnent tous, tandis que Yoshioka fait bientôt son retour avec une inquiétante nouvelle: petit à petit, elle se fait elle-même aspirer par Honoka... C'est un peu la goutte de trop pour notre héros: il est plus que temps de trouver une moyen d'arrêter Honoka et Kaito, et pour ça le jeune garçon doit à tout prix revoir ses souvenirs perdus, en effectuant une nouvelle fusion parfaite avec Yoshioka...

La série de Sun Takeda semble arrivée à un point culminant, une étape essentielle qui se veut riche en enjeux et en informations, comme l'a attesté le très bon volume précédent. Ce neuvième opus a donc pour tâche de continuer dans cette voie... quand bien même son premier tiers n'est pas ce qu'il y a de plus passionnant, dans la mesure où il s'agit d'une mise au point entre les personnages, mise au point un peu rallongée par des instants pas très utiles (à quoi a servi Isao finalement ?), voire par des notes d'érotisme plus poussives via la nudité des personnages au moment de fusionner. Cette pointe de nudité a toujours été un élément de l'oeuvre, certes, mais on a connu l'auteur plus mesuré et plus subtil pour les amener voire pour leur donner un sens.

Mais il reste que, dès lors qu'a lieu la fusion parfaite entre Shûichi et Yoshioka, Gleipnir reprend très vite des couleurs avec un flot de choses intéressantes. On pourra d'abord, tout simplement, souligner les petits tiraillements de Claire, qui voit ici son lien avec Shûichi un peu bafoué: pourquoi est-ce Yoshioka qui arrive à si bien fusionner avec lui, et pas elle ? Mais le coeur des choses est bien à chercher dans le voile qui se lève enfin sur les souvenirs perdus de Shûichi: en offrant même quelques petits partis pris graphiques efficaces (le fait que les personnages des souvenirs prennent la forme d'"ombres"), Sun Takeda entame ainsi un long flashback qui n'est visiblement pas encore fini à l'issue de ce tome, et qui, sans trop traîner, dévoile enfin dans les grandes lignes tout ce qu'il faut savoir, des circonstances du meurtre de Honoka par Kaito jusqu'au rôle de Shûichi pour essayer l'arrêter, en passant par le lien très fort que notre héros a pu avoir avec la grande soeur de Claire.

Malgré un début un petit peu poussif, Gleipnir reste donc sur une bonne dynamique dans ce volume continuant d'éclairer beaucoup de choses. De quoi entretenir toujours autant nos attentes pour la suite de l'oeuvre si atypique de Takeda.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.25 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News