Garçon d'à coté (le) Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 29 April 2015

Sous l'impulsion de Haru, Shizuku a réussi à téléphoner à sa mère le jour de son anniversaire, et cela semble avoir débloqué quelque chose en elle. Elle avoue à celle qui l'a mise au monde qu'elle est amoureuse, et n'hésite pas à embrasser Haru soudainement en lui réaffirmant son amour.
Comme on le pressentait, quelque chose a clairement changé en notre héroïne, mais pas uniquement en elle : comme nous le verrons au fil de ce tome, Haru a lui-même mieux pris conscience de ce que signifie exactement être amoureux, et cela se ressent via plein de petites réactions de sa part, que ce soit son sentiment de rivalité plus fort que jamais quand Yamaken revient à la charge, sa réaction puis sa réponse quand Ôshima décide de lui dire ce qu'elle a sur le coeur, sa confrontation avec Mi-chan qui prouve bel et bien qu'il se soucie de Natsume, ou sa volonté d'aller vers les autres (même si pour l'instant c'est plus maladroit et amusant qu'autre chose) pour devenir un bon senpai suite au passage en première.

On apprécie énormément de voir dans ce volume une sorte de concrétisation des lentes évolutions de notre maladroit couple-vedette, d'autant qu'après les tourments familiaux de Shizuku vis-à-vis de sa mère, ce sont certains tourments de Haru que l'on cerne encore un peu pus, à travers l'arrivée du dénommé Andô et les petites informations sur le passé chaotique de notre héros qu'il amène. Toutefois, on peut se demander pourquoi proposer ce focus via l'arrivée d'Andô alors que son rôle est pour l'instant moindre, et pourquoi développer cela à cet instant précis et de façon finalement assez succincte.

Mais au-delà des évolutions des deux héros s'affichant avec Mi-chan en couverture, il y a également un autre point important à retenir de ce volume : la déception amoureuse vécue par les deux jeunes filles se montrant sur la quatrième de couverture. Si elle est forcément amère et mélancolique, la déception vécue par la touchante Ôshima reste plutôt douce, la jeune fille se montrant à sa manière assez forte et positive (elle sentait bien que son amour était voué à l'échec, elle a pu s'y préparer), et n'hésite pas à rester amie avec Haru. En revanche, les choses s'avèrent beaucoup plus difficiles à encaisser pour Natsume : pour pouvoir avancer, pour enfin renoncer à un amour auquel elle se raccrochait beaucoup trop, elle avait besoin d'un rejet brutal et net, ne laissant plus aucun signe d'espoir. Mais la douleur qu'elle ressent réveille également certaines douleurs de son passé et son sentiment de solitude, et il faudra alors toute l'attention de ses amis pour qu'elle remonte la pente. Une prise de conscience se fait là aussi, à son rythme elle réalise qu'elle n'est pas seule.

Résulte de tout ceci un tome fort en émotion et en évolutions pour des personnages très bien campés et qui savent néanmoins se faire toujours aussi amusants quand il le faut, entre les frasques de Haru ou l'obsession des notes de Shizuku. Un très bon volume, pour une série toujours aussi attachante.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News