Garçon d'à coté (le) Vol.13 - Actualité manga

Garçon d'à coté (le) Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 18 April 2016

Haru et Shizuku, bien qu'amoureux l'un de l'autre, avaient beaucoup de mal à se comprendre, mais ont fini par apprendre à bien s'accepter pour connaître une vraie relation stable. C'est ainsi que le douzième volume du Garçon d'à côté achevait l'histoire principale de la série avec un très appréciable travail sur les évolutions de ses deux personnages principaux... mais qu'en est-il de la ribambelle d'amis autour d'eux ? Réponse dans ce treizième et dernier opus, qui achève pour de bon l'oeuvre en offrant quatre chapitre "spéciaux" centrés sur celles et ceux qui ont animé le quotidien de Shizuku et Haru !

Au début, Sasayan trouvait Natsume sympa mais un peu gonflante. Pourtant, au fil du temps passé à ses côtés, il a appris à mieux la connaître, au point de craquer sur elle. Mais saura-t-il soutenir la jeune fille, pas toujours évidente à suivre, surtout dans sa haine envers les garçons ?
Iyo, de son côté, reste la jeune et belle fille de bonne famille que l'on connaît, cherchant encore et toujours l'amour qui lui est destiné. Dans ses rêves sentimentaux, peut-être que Yûzan est celui qui fera craquer son coeur, alors que ce dernier ne s'intéresse habituellement pas aux filles, et qu'il devra subir un Yamaken qui, pensant qu'il n'est qu'un coureur, n'est pas disposé à lui laisser sa petite soeur...
Et d'ailleurs, qu'en est-il de Yûzan lui-même ? De se relation avec son frère Haru ? De leur enfance commune ? Cette relation entre ces deux frères nous réserve encore quelques surprises...
Mais la principale surprise risque fort de devenir de Takaya, le petit frère de Shizuku, qui, peu avant le mariage de sa grande soeur, est devenu un lycéen aussi peu souriant que sincère dans ses sentiments. Et les sentiments en question sont adressés à une jeune femme que l'on a bien connue en lycéenne, et qui a joliment changé, elle aussi.

Chose vraiment appréciable dans ce tome, aucune des grandes figures secondaires de la série n'est oubliée, pas même Ôshima ou Mi-chan ! Et dans tous les cas, Robico démontre qu'elle avait encore des choses à nous raconter, que ce soit pour compléter quelques chaînons manquants permettant de cerner encore mieux les personnages et leurs relations (Sasayan/Natsume, Iyo/Yuzan, Yuzan/Haru, Takaya/Shizuku...), ou permettant de souligner une nouvelle fois qu'il peut être sacrément délicat de s'extirper de ses préjugés sentimentaux et relationnels (la haine des garçons de Natsume, l'image faussée que Yûzan renvoie aux autres, les idées embellies d'Iyo, la différence d'âge de Takaya avec l'élue de son coeur) mais que ça vaut le coup de chercher à dépasser tout ça pour continuer d'avancer.

Et avancer, se nourrir de ses erreurs et de ses relations, c'est bien ce que font chacun des personnages dans ce "final" certes un peu trop succinct sur certains développements, mais pourtant convaincant pour l'attachement que montre Robico à bien dépeindre ses héros jusqu'au bout. Désormais, à eux de construire leur avenir !
  


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News