Gambling School Vol.8 - Actualité manga

Gambling School Vol.8

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 06 March 2019

Vouées à se régler dans le jeu, les élections pour la présidence du conseil ont commencé, et des têtes importantes sont déjà tombée, à commencer par Yuriko Nishinotôin qui n'a pu tenir tête à un duo redoutable: Miyo Inbami et Miri Yôbami. Un coup critique pour la responsable des élections, Luna Yomotsuki, qui est bien décidée à démontrer son impartialité sans faille ! Dès lors, le nouveau jeu qui s'annonce risque d'être particulièrement rigoureux. Conviées par la vice-présidente à s'affronter, Yumeko et le duo Miyo-Miri vont pouvoir en découdre dans une partie de nim un peu particulière. Et face à deux adversaires redoutables et aux méthodes dangereuses, notre chère héroïne accro aux jeux risque fort de devoir compter, plus que jamais, sur ses deux plus proches acolytes... Ne serait-ce que pour rester en vie.

Occupant quasiment tout le tome, le nouveau jeu s'avère aussi simple que prenant, Homura Kawamoto y proposant sa propre version du nim, un "nim variante 0" dont la petite règle supplémentaire, l'ajout de cartes "0" aux cartes "1", "2" et 3", change tout, pour des résultats plus incertains faisant ressortir, plus que la simple chance, l'essentialité de la ruse, du bluff, et surtout de la confiance à accorder à son partenaire, puisque le jeu se déroule à deux contre deux. Le jeu est donc, dans un premier temps, l'occasion de mettre en avant Suzui, bien décidé à aider Yumeko dans cette épreuve, et montrant dès lors qu'il a pas mal évolué depuis le début de la série. Même s'il n'est pas aussi doué ni sûr de lui que Yumeko, Mari ou ses adversaires lors des jeux, le jeune garçon montre tout de même qu'il a bien franchi un cap en osant plus, risquant même de se retrouver à nouveau criblé de dettes pour aider sa chère Yumeko, tandis que cette dernière reste fidèle à elle-même dans sa passion dévorante pour le jeu et le risque... Mais cette fois-ci, le risque n'ira-t-il pas trop loin ?

En effet, il s'avère que le duo Miyo-Miri démontre des techniques très limites, en particulier Miyo qui n'hésiterait pas à empoisonner les autres pour parvenir à ses fins, y compris sa propre partenaire... Rapidement, Miyo apparaît donc comme une antagoniste assez retorse, prête à tout pour parvenir à ses fins, d'autant plus qu'elle privilégie largement plus la violence au jeu en lui-même, qu'elle ne voit que comme une idiotie. Et forcément, une telle adversaire finit vite par acculer Yumeko, pas dans le jeu lui-même mais sur un autre point...

Dès lors, le jeu prend une tournure encore plus intéressante en faisant appel à un duo étonnant: Suzui-Mary. Cette fois-ci, ce sont eux qui devront donner le maximum pour Yumeko, et les choses risquent bien de beaucoup reposer sur deux éléments: l'esprit avisé de la blondinette, mais aussi la confiance que nos trois héros doivent s'accorder pour s'en sortir. Yumeko voue une confiance aveugle à Mary, demande à Suzui d'en faire de même, Suzui s'exécute malgré les doutes que l'adversaire essaie d'instaurer sur la fiabilité de Mary...

Le résultat est alors riches en rebondissements et en tension, en plus d'être passionnant et de très bien utiliser les personnages. Une utilisation de personnages qui ne se limite d'ailleurs pas aux simples joueurs, mais aussi à ceux qui gravitent autour, puisque l'on a enfin l'occasion de voir un peu plus en action Luna, mais aussi d'entrevoir ce que la vice-résidente cache derrière son masque... Résultat: un tome très prenant, bien mené, toujours porté par une patte visuelle aux délicieux excès, pour une lecture assez jouissive et qui donne le sentiment que cette deuxième grande partie de Gambling School décolle !
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News