Food wars Vol.31 - Actualité manga

Food wars Vol.31

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 06 September 2019

Lors de l'ultime manche du Régiment de Cuisine, Sôma et Erina ont pu triompher d'Eishi et Rindô. C'est donc toute la politique d'Azami Nakiri qui s'effondre, tandis que les Rebelles peuvent réintégrer Tôtsuki. Mais, surtout, l'académie est maintenant soumise à de grands changements, notamment dans la constitution du Conseil des 10 Maîtres ! Quelques mois s'écoulent alors, et Sôma et les siens entrent en Première...

Qu'il fut long, l'arc Azami Nakiri ! C'est avec un certain plaisir qu'on observe donc la série passer enfin à autre chose, mais surtout à apprécier les retombées de cette grande partie de l'intrigue. Après avoir insisté en long et en large sur cette étape de l'histoire, il fallait un impact sur la série, et celui-ci est à la hauteur de nos attentes... bien qu'il soit teinté de facilités. C'est un peu digne d'une fan-fiction, mais voilà que bien des personnages phares doivent endosser des rôles assez absurdes compte tendu de leur faible expérience. Et sachant que la série n'a, pour le moment, que peu montré les Premières et les Terminales, difficile d'accepter totalement la légitimité de cette promotion pour bien des personnages...

Néanmoins, si on considère ce chamboulement comme un outil scénaristique, il faut admettre qu'il est particulièrement efficace. La petite ellipse menant au nouvel arc permet de repartir sur de nouvelles bases, et les retombées du Régiment de Cuisine de chambouler le format de la série. Sôma et les siens restent des lycéens mais dont le rôle est désormais plus important que précédemment, et c'est dans ces tâches nouvelles que nous les suivrons probablement sur le reste de la durée. C'est le cas avec ce 31e tome qui présente la première mission du héros, en binôme avec Megumi, une tâche simple dans la forme mais qui va soulever peu à peu de tous nouveaux enjeux...

Car si cette mission peut sembler un peu monotone, elle permet d'abord de voir autre chose que de banals duels de chef. Après le long arc Azami, voilà qui fait un bien fou. Mais, surtout, c'est l'évolution des personnages qui nous est présentée, afin d'en faire des figures conformes aux rôles qu'elles emploient désormais. Si on est surpris de telles progressions étant donné le peu de temps écoulé, ça se révèle particulièrement efficace dans le cas et Megumi, et on espère que la suite nous montrera les autres compagnons de Sôma sur des angles nouveaux.

Reste que tout ceci s'ancre dans un classicisme absolu en terme de shônen, ce qui est surtout démontré par la finalité du tome qui plante quelques révélations en vue de la suite de l'arc. Une nouvelle menace qui sera sujette à une révélation fracassante, quelques facilités d'écriture basées sur la surenchère... Il faut toujours accepter le parti-pris des auteurs pour adhérer. Néanmoins, prise comme telle, la lecture demeure efficace, et le changement d'arc ne peut que faire du bien à la série. Série qui demeure toutefois assez longue désormais, mais on peut être soulagé du fait que Food Wars a récemment pris fin au Japon et n’excédera pas les 40 tomes. De manière logique, ce nouvel arc (l'arc final?) ne devrait pas s'éterniser.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News