Flying Witch Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 18 April 2018

Dans les débuts de son apprentissage pour devenir sorcière, la petite Chinatsu vient de réussir son premier sort : propulser de l'eau via une bague, chose qu'elle fait volontiers pour s'amuser à arroser les autres ! Mais au-delà de l'aspect ludique, cette jolie avancée dans sa formation, elle doit se fêter comme il se doit ! Voici donc nos héros organisant un barbecue auquel leurs amis sont invités, pour un résultat frais et convivial, qui fleur bon l'été.


Car c'est bien l'été qui bat son plein à Aomori, et Makoto et les autres ne loupent pas une occasion pour en profiter... Et pourtant, c'est une bien curieuse surprise qui les attend quand, un beau matin, tout le monde se réveille en ayant froid... et en constatant qu'une chute de neige a eu lieu uniquement sur leur demeure ! Une situation insolite qui pourrait bien trouver son explication via un nouvel être surnaturel un petit peu trop laxiste...


Par la suite, ce sont Chito et Kenny qui font des leurs: histoire de goûter un plat de porc pané qui semble particulièrement alléchant, les deux chats décident d'aller squatter le lycée de leur maîtresse Makoto... Au programme, des petites notes d'humour assez décalées et farfelues, quelques nouvelles petites informations sur la nature des deux familiers de Makoto, et, surtout, l'entrée en scène d'un nouveau personnage qui aura son importance.


Qui est exactement la dénommée Sayo Kazuno ? La demoiselle, avec son regard a priori sévère et son côté à cheval sur les règles, ne semble pas spécialement amicale... et pourtant, en plus d'éventuellement devenir une camarade de choix pour notre héroïne sorcière, elle réservera quelques surprises laissant comprendre qu'il ne faut pas se fier aux premières apparences ! L'arrivée de Sayo est donc réussie, celle-ci sachant trouver vite sa place dans le récit.


Et la formation de sorcière de Makoto, dans tut ça ? Hé bien, elle n'est pas oubliée, loin de là. La jeune fille se voit confier sa deuxième mission, plus délicate que le simple baby-sitting qu'était la première mission: cette fois, il faudra enquêter sur un phénomène mystérieux et inquiétant se déroulant dans un quartier de la ville la nuit... La mission est donc un peu plus importante et sérieuse, mais Flying Witch ne change pas d'ambiance pour autant:  Chihiro Ishizuka apporte une certaine légèreté grâce au binôme que Makoto doit former, mais également grâce à la nature de ce qui provoque l'étrange phénomène (attention, bestiole étrange, rigolote et mignonne en vue).


Les personnages conservent souvent de bonnes bouilles, y compris les chats, mais Ishizuka confirme surtout, à nouveau, le soin accordé aux décors. Que ce soit les paysages de campagne de jour comme de nuit, ou la ville et ses rues avec lesquelles elle joue très bien dans le dernier chapitre en nous immergeant très facilement.


Entre la tranche de vie paisible en campagne japonaise, l'humour, et l'aspect fantastique qui reste bien présent, la série conserve tout son charme, tout en amenant de petites évolutions tranquilles avec l'arrivée de Sayo et la poursuite de la formation de Makoto ou de Chinatsu.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News