Fly Vol.14 - Actualité manga

Fly Vol.14

Le super-démon : une redoutable créature...

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 18 October 2012

Alors que la phase finale du tournoi auquel participe Fuam est sur le point de débuter, un incident se produit. Zamuza, l'organisateur fourbe du tournoi, qui avait pourtant réussi à gagner la confiance du roi, met son plan en œuvre. Il capture les huit derniers combattants, dont Fuam, pour les livrer à des expériences pour les armées du mal. Mais malheureusement pour lui, Fly et Poppu sont dans les tribunes, et ils ne laisseront pas leur amie se faire capturer sans opposer de résistance. C'est ainsi que débute un long combat, qui prendra tout ce quatorzième volume. Un affrontement plus périlleux qu'il ne paraît puisque le jeune héros sera mis à mal.

Ainsi ce quatorzième volume de Fly sert donc de prétexte à ré-intégrer Fuam à l'équipe de héros. Au cours de l'affrontement contre Zamuza, la jeune fille aura l'occasion de nous montrer ses nouvelles techniques de combat. Elle prouvera au lecteur non seulement qu'elle a progressé, mais également qu'elle est indispensable au groupe de héros. On se trouve ainsi toujours dans un tome de transition, et on commence à avoir hâte que l'histoire reprenne.
Et ce, d'autant plus que ce tome est loin d'être le meilleur de la série. Le combat entre la bande de héros et Zamuza est bien trop long. De plus, il ne réserve aucune surprise car il suit une structure extrêmement simpliste. Le tournoi qui s'arrête en plein milieu, laissant place à une bataille, le personnage soi-disant mystérieux du fantôme, les monstres dont parle Zamuza (le gorille géant, le dragon, le ptérodactyle...) nous font bien trop penser au manga Dragon Ball d'Akira Toriyama. Et quand on copie, même si c'est encore léger, on s'expose à la comparaison. Et il ne fait aucun doute que Dragon Quest, du moins ce quatorzième volume, ne fait pas le poids face au manga d'Akira Toriyama.

En conclusion, on suit donc ce tome avec intérêt, au moins pour constater de l'évolution de Fuam, mais il manque quelque chose. Et ce quelque chose c'est l'imagination que les auteurs ont démontré jusque là. Messieurs Riku Sanjo et Koji Inada, par pitié, rendez-nous notre Fly !


jojo81


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
jojo81

11 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News