Flare Zéro Vol.1 - Actualité manga

Flare Zéro Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 22 July 2019

Le catalogue des éditions H2T continue de s'enrichir au fil des mois. Après Innermost un tout petit peu plus tôt dans l'année, un autre titre catalogué shônen nous est proposé : Flare Zero. C'est l'occasion de découvrir un nouvel auteur italien, un certain Salvatore Nives. Si ce nom ne s'avère pas parlant à première vue, il faut savoir que l'artiste a participé au concours Silent Manga Audition, qui lui a donné droit à des publications au Japon et une formation auprès de mangaka à l'origine de la compétition, dont Tsukasa Hojo et Tetsuo Hara. Un auteur particulièrement ambitieux donc, qui nous délivre un récit qui l'est tout autant...


Adolescent âgé de 12 ans, Alexander Draco vit en marge de son village natal, Ferrha. Pour cause : son étrange pouvoir maléfique qui a gravement blessé sa mère, quelques années auparavant. Toutefois, les habitants lui apportent régulièrement des vivres, aussi Draco ne s'est jamais vraiment plaint de ce quotidien solitaire... jusqu'au jour où une petite fille lui rend visite et lui apprend qu'une détentrice du même pouvoir que lui vit à Ferrha ! Espérant pouvoir contrôler son don, il se rend en ville mais n'est pas reçu de la meilleure des manières. Au moment moment, des créatures nommées Sentinelles attaquent la ville... Quel est leur objectif ?


Flare Zero est un univers né il y a 12 ans, et était initialement un tout plus vaste dont Salvatore Nives n'a puisé qu'une petite partie pour la présente série. Si ce ne sont pas les idées qui semblent lui manquer, il parvient, avec ce premier tome, à habilement concentrer une poignée de mécaniques pour former un récit centré sur peu de personnages et de concepts, évitant alors à l'intrigue de s'éparpiller.


Assez dense, ce premier tome a pour mérite d'aller bien souvent à l'essentiel. L'introduction de la situation initiale et la première bataille ne s'étalent pas inutilement, et le mangaka italien a pour très bonne idée de ne pas développer la classique phase d'entraînement du héros en long et en large, se contentant de nous apporter les données nécessaires à la compréhension du pouvoir du protagoniste. On sent donc que Salvatore Nives a conscience des faiblesses souvent associées au shônen, et tente de les contourner le mieux possible. Le résultat est plus que satisfaisant puisque ce premier volet se lit tout seul, et ne souffre pas vraiment de temps morts.


Il faudra alors aimer les récits assez classiques pour adhérer à Flare Zero, puisque la série utilise pas mal de ficelles du shônen d'action et de fantasy. Un pouvoir étrange et dangereux, un duo de protagonistes, une menace aussi mystérieuse que puissante... Tant d'éléments que le scénario combine astucieusement, jusqu'à créer un véritable intérêt pour les enjeux derrière l'invasion des Sentinelles. Mais la plus grande force de ce tome un vient réside sans doute dans dun duo de choc, celui formé par Draco et Aurora. Si le garçon est un héros de shônen plutôt classique, la jeune femme est rendue rapidement charismatique par son rôle de mentor, et ne se limite pas à une demoiselle en détresse, fort heureusement.


Côté visuel, Salvatore Nives nous offre des planches souvent très travaillées, et notamment chargées en décors et environnements. On sent un travail minutieux sur les expressions de visages pour rendre les événements émotionnellement percutants, ainsi que sur les moments d'action pour rendre les affrontements suffisament spectaculaire. Le tout gagnerait peut-être à être encore plus astucieux dans la mise en page, mais force est de constater que le résultat est particulièrement réussi pour un auteur qui travaille seul, et qui propose sa première œuvre professionnelle.


Le tout est appuyé par l'édition de H2T, aussi qualitative qu'à la normale : papier épais et de qualité, pages couleur en début de tome... On apprécie aussi la présence d'une couverture resersible, laissant aux lectrices et lecteurs le choix d’opter pour Draco ou Aurora pour la jaquette, selon la préférence de chacun.


En résulte un premier tome intéressant, et qui assure pleinement le divertissement grâce à un rythme efficace, et un univers aux mécaniques intrigantes. A noter que le climax a de quoi faire grincer des dents, aussi l'attente du second opus (prévu pour 2020) sera longue ! Mais on reste curieux de voir ce que Flare Zero a dans le ventre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News