Enfants de la baleine (les) Vol.11 - Actualité manga

Enfants de la baleine (les) Vol.11

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 14 August 2019

En pleine infiltration de la cité fortifiée d'Amonlogia afin de sauver Suoh et les non-marqués qui sont retenus prisonniers par le Duc Dactyla, les marqués de la Baleine de glaise finissent par tomber sur un pépin supplémentaire: les forces de l'Empire, présentes dans un but bien précis. En voyant devant lui un homme aux longs cheveux blancs, Chakuro comprend qu'il a devant lui le fameux Orca, le grand frère de Lycos qui est à l'origine de tant de maux pour les habitants de la Baleine. La haine n'est pas loin de s'emparer de lui... mais doit-il se laisser aller à cela, qui plus est maintenant ? Sous les feux des soldats d'Amonlogia qui tentent de se défendre et des forces de l'Empire menées par Orca, Chakuro, Suoh et les autres sont désormais pris dans un conflit qui les dépasse, eux qui ne cherchent qu'à vivre sereinement...

Comme prévu, le conflit s'intensifie entre les murs de la cité fortifiée, et l'action prend un peu plus le dessus, toutefois sans qu'Abi Umeda n'en fasse trop sur ce plan. Sa mise en scène a beau être par instants légèrement brouillonne dans le rendu des moments d'action, l'essentiel n'est pas là, car en plus d'entretenir la tension le tout vise surtout à continuer d'un côté le développement de la situation cruelle dans laquelle se retrouvent nos héros, pris dans une guerre qui le dépasse, et d'un autre côté, l'approfondissement et l'évolution de plusieurs personnages. Ce dernier aspect est clairement le plus important, une nouvelle fois, et passe autant par la révélation du but exact d'Orca (qui rend encore plus ambigu ce personnage) que par la remise en question de Roxalito qui comprend qu'il s'est trompé de voie, l'évocation de sa gentillesse par ceux qu'il a recueillis, le rôle de Dango qui bouge lui aussi, le caporal Shuan qui s'éveille, le sens du sacrifice que les non-marqués seraient prêts à avoir pour sauver leurs compagnons marqués... Tout ceci a bien souvent rapport avec le rôle des émotions dans ce monde et l'humanité qu'elle peut apporter ou non aux personnages, sans oublier un aspect profondément pacifiste ou altruiste à travers les habitants de la Baleine. Des thèmes présents depuis le début de la série, et qu'Abi Umeda n'oublie pas.

Il s'agit donc, une nouvelle fois, d'un beau tome, où l'intensification du conflit et de l'action permet surtout à la mangaka de poursuivre son travail des personnages, de l'univers et de ses thèmes, le tout étant toujours servi par son ambiance et son dessin aux multiples qualités.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News