En scène ! Vol.12 - Actualité manga

En scène ! Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 12 September 2019

Ca y est: le prestigieux concours du YAGP de New York est lancé pour Kanade, Shoko, Akito et les nombreux et nombreuses autres jeunes participant(e)s !

Notre passionnée héroïne retrouve certains visages qu'elle connaît bien, comme Emma, Chloé ou Miriam, mais profite également des répétitions du grand défilé pour croiser de nouvelles têtes comme Li Zixuan, une jeune chinoise présente au concours malgré une douleur au pied.

Entre ce cadre prestigieux et propice à la danse, la joie de recroiser du monde, ou le simple bonheur ainsi que la pression à l'idée de danser et de donner le meilleur d'elle-même, Kanade apparaît toujours aussi enjouée, et reste un plaisir à suivre, à l'heure où elle prépare du mieux qu'elle peut son interprétation de Diane... mais sa joie pourra-t-elle durer ? En effet, même si elle ne peut qu'être réjouie en les voyant danser comme il se doit, elle doit avoir conscience qu'aujourd'hui, ses amies sont toutes des rivales, au sein de ce concours ne retenant que les meilleures et renvoyant chez elles les trois quarts des participantes. Mais surtout, la confiance permanente de la jeune fille fait place à une certaine désillusion et vacille quand elle comprend qu'elle est loin d'être l'unique protégée d'Abigail Nicols...

Passionnée, enjouée, mais sans doute encore un peu naïve, Kanade se confronte donc avant tout ici à une vérité somme toute on ne peut plus logique, mais dont elle n'avait pas encore conscience. Elle n'est pas une privilégiée auprès d'Abigail, et devra alors, plus encore que prévu, bien montrer sa valeur pendant son interprétation. Mais en accusant ainsi le choc, en sera-t-elle capable ? Réponse au bout d'une interprétation très intéressante, pour ce qu'elle a à dire de notre héroïne et de ses qualités de danseuse. Mais Kanade est évidemment très loin d'être la seule à l'honneur, et d'Emma à Shoko en passant par la chinoise Li Zixuan, Cuvie sait faire ressortir chez chacune de ses jeunes danseuses élégance, grâce ou technique voire caractère, pour des représentations assez variées, même sur le papier, et soulignant à quel point aucune de ces filles n'est là pour faire de la figuration, et que toutes veulent atteindre leur rêve.

Mais comme déjà dit, le concours du YAGP sera forcément cruel avec beaucoup d'entre elles... et en attendant de connaître les résultats de ces éliminatoires, la mangaka, toujours aussi appliquée et connaisseuse, livre un volume captivant, que ses dessins tout en finesse et en précision servent très bien.
 

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News