Elin la charmeuse de bêtes Vol.3 - Actualité manga

Elin la charmeuse de bêtes Vol.3

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 06 June 2019

"Humains, bêtes, insectes... et, bien évidemment, moi-même...Chacun représente un point de lumière. Pour moi, ils brillent tous aussi fort les uns que les autres."

Entamé dans la dernière partie du tome précédent, le focus sur ce qui se passe au sein du Royaume de Ryoza s'achève dans un début de troisième tome plutôt intéressant, de par ce qu'il nous amène à découvrir concernant ce royaume qui, sans nul doute, aura son importance plus tard. Puis le récit nous invite ensuite à retrouve Elin et Johun dans leur quotidien, où désormais quatre années se sont écoulées depuis que la jeune fille a été recueillie par le brave apiculteur. Elin est donc désormais âgée de 14 ans et, au fil d'un quotidien, paisible mas néanmoins ponctué de quelques erreurs et frayeurs, elle continue d'apprendre beaucoup de choses, Johun s'appliquant suffisamment à éduquer et à instruire cette enfant curieuse. Mais quand Asan, le fils de Johun, vient lui rendre visite après une très longue absence, le place et l'avenir d'Elin aux côté de son père d'adoption risquent bien d'être remis en question...

L'heure est d'abord venue d'en apprendre un peu plus sur le passé de Johun avant qu'il ne devienne apiculteur, et sur une tragique erreur qu'il fit autrefois.Sans pathos, Itoe Takemoto évoque la chose vite et bien, en faisant délicatement ressortir la blessure intérieure que Johun a cachée au fond de lui suite au drame passé, mais aussi en soulignant une belle réponse d'Elin concernant l'erreur qu'il a faite autrefois. Néanmoins, il découle de tout ceci une interrogation: dans ces conditions, la jeune fille pourra-t-elle encore longtemps rester auprès de celui qui l'a si gentiment recueillie ? Quelle avenir pour elle ? On va éviter d'en dire trop sur les réponses à ces interrogations, mais on peut souligner l'arrivée d'Elin dans une nouvelle étape essentielle de sa jeune vie, avec à la clé un nouveau cadre, de nouvelles découvertes, de nouvelles rencontres, et forcément un besoin de s'adapter à une toute nouvelle vie. Que ce soit à travers la directrice ou via Yûyan, le récit, après Johun, dépeint à nouveau des visages qui devraient être bénéfiques pour Elin, dans la mesure où ils choisissent de l'accepter sans préjugés, sans les clichés injustes liés à ses origines. Quant à Elin elle-même, sa formation promet d'être très intéressante pour consolider ses choix de vie et d'avenir, mais également pour souligner une nouvelle tout son rapport bénéfique aux bêtes et à toute forme de vie.

Le volume est calme, un brin classique dans ses avancées, mais il reste captivant à suivre, tant Itoe Takemoto arrive à insuffler, à travers ses dessins, beaucoup de charme et d'immersion, ainsi qu'une atmosphère qui reste attrayante et qui trouve un très beau point d'appui à travers cette jeune héroïne et son rapport à ce qui l'entoure.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News