EX-Arm Vol.13 - Actualité manga

EX-Arm Vol.13

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 13 September 2021

L'affrontement final continue de battre son plein, autant du côté d'Alma que des autres.

L'androïde est partie à la poursuite de Sôma, le frère de Minami, enragé depuis la mort d'Al-Jarde, et déterminé à rattraper Gahô Hayama. L'affrontement entre ces deux-là est inévitable, mais quelle en sera l'issue ? Sôma semble prêt à tout plutôt que de se rendre. A l'instar d'Alma, il a connu bien des endommagements et bien des souffrances jusqu'à présent. Mais Alma peut-elle pour autant le comprendre, elle qui a toujours été une androïde ? La réponse qui se dessine est assez intéressante. Sans doute pas assez étalée car le duel n'occupe en réalité que quelques pages, mais son inéluctable issue fait son petit effet quand même, et surtout on voit une Alma qui, désormais, raisonne par elle-même, possède un certain libre-arbitre. Ce qui est aussi l'occasion pour HiRock de glisser quelques réflexions très succinctes sur la notion de liberté.

Mais en réalité, ce duel est donc rapidement occulté par le coeur du combat final opposant Akira (dans l'Ogre) et ses alliés à β, qui s'est révélé être l'ex-arm 00, donc une sorte d'alter ego de notre héros ! Et comme si ça ne suffisait pas, Akira découvre désormais la véritable identité du commissaire-priseur, qui a un lien particulièrement étroit avec Shûichi, son grand frère disparu juste après l'attentat des Jeux Olympiques. Par la même occasion, c'est l'identité du créateur de β qui tombe, et tout est alors en place pour la dernière ligne droite de cet affrontement de grande ampleurs, où seuls Akira et le commissaire-priseur sont encore en mesure de faire face à un ennemi de plus en plus inarrêtable.

β possède effectivement une capacité d''assimilation folle, faisant qu'il s'empare de tous les métaux qui l'entourent pour grossir toujours plus jusqu'à menacer la ville entière, le tout en pouvant se déformer et se dilater... Face à ça, les menaces collatérales sont bien présentes: tandis que côté politique on fuit en prétextant que le plus important est la survie du comité pour la reconstruction, côté américain la menace nucléaire pour régler le problème est de plus en plus persistante... C'est donc dans ce climat de tension qu'il faut agir, mais est-il seulement encore possible pour Akira et le commissaire-priseur de vaincre β ? Tout va se jouer sur la collaboration entre ces deux-là ainsi que sur l'utilisation des ex-arm, et de ce côté-là on a plutôt affaire à du bon travail. Peut-être au détriment de certains focus sur les personnages qui auraient peut-être mérité une pointe d'émotion supplémentaire, Shin-Ya Komi privilégie le spectacle avec notamment d'excellents designs, riches et amples, pour les fusions métalliques de grande ampleur de β. Le sens du rebondissement est bien là, et on appréciera également la petite mise en avant du commissaire-priseur, que ce soit dans son lien étroit avec Akira, ou dans la façon dont il a dédié toute son existence à chercher un moyen de vaincre β. La principale ombre au tableau reste, finalement, le côté nanardesque toujours aussi prononcé de certains dialogues, surtout ceux de β qui en deviendrait presque ridicule.

A l'arrivée, le divertissement reste bien assuré dans l'ensemble. La principale bataille s'achève ici de façon assez satisfaisante, mais tout n'est pas tout à fait réglé pour autant. Il n'y a donc plus qu'à attendre l'arrivée du 14e et ultime volume de la série, en espérant que Delcourt/Tonkam ne mette pas encore 300 ans pour le publier.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News