EX-Arm Vol.12 - Actualité manga

EX-Arm Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 20 January 2021

Dix mois ! Pas moins de dix mois se sont écoulés depuis la sortie du tome 11 d'Ex-Arm, et on ne peut donc pas dire que les éditions Delcourt/Tonkam aient été pressées de nous amener la suite du récit d'action/SF de HiRock et Shinya Komi... Mais bon, si l'on compare à d'autres séries de l'éditeur comme Innocent Rouge, RiN, Brynhildr in the Darkness, le pacte des Yokaï, The world is still beautiful et sans doute bien d'autres, ne nous plaignons pas trop, car Ex-Arm aurait presque de la chance à côté de ceux-là.

Al-Jarde n'est plus: en protégeant Minami après s'être remémoré son passé commun avec le père de celle-ci, il a perdu la vie, ce qui n'est pas sans conséquences. Sôma, qui a assisté à la mort de celui qui lui a tant apporté, voit son désir de vengeance et sa haine décupler, au point qu'il fusionne avec l'homme masqué et attaque sa soeur ! Minami ne doit son salut qu'à l'intervention de sa précieuse partenaire, Alma, enfin revenue à elle. Pour autant, la situation est loin d'être au beau fixe: à l'heure où le Comité pour la reconstruction a pris la décision radicale de se débarrasser de la Jinkokusha et de la section anti ex-arm en envoyant des spider tanks de gros calibre les éliminer, β, à l'origine de tout ce chaos, poursuit de plus belle ses propres desseins, qui risquent bien de plonger le monde dans le chaos s'il parvenait à mettre la main sur l'ex-arm qu'il convoite...

Minami avec Alma revenue à elle et Ygg, Sôma fusionné avec l'homme masqué, β, le Comité avec ses spider tanks, sans oublier le commissaire-priseur qui observe tout ça: tout le monde semble à présent réuni pour ce qui sera sans nul doute la bataille finale de la série, et à ce titre ce 12e volume sera forcément largement dominé par l'action... mais avant cela, il y a encore des choses à éclaircir, en tête desquelles la personne qui se cache derrière β. Celui qui se pose comme le principal antagoniste dévoile enfin son jeu ainsi que son identité, ce qui s'avère un brin surprenant mais cohérent, et donc bien pensé de la part de HiRock. Mais une fois cette donne passée, c'est bien le combat qui intéresse le plus les deux auteurs.

Et cet affrontement, qui n'est pas encore fini à l'issue de ce tome, Shinya Komi s'applique à le rendre assez intense et immersif au fil de ses planches assez dense, de ses cases assez grandes et de ses designs soignés, alors qu'à côté certains textes sonnent un peu creux (surtout les réparties de gros méchant fêlé de β). Si le découpage des mouvements de combat en eux-mêmes sont plutôt basiques et peut techniques, Komi privilégie surtout un côté assez spectaculaire qui fait suffisamment le job, d'autant que quelques rebondissements sont évidemment là pour relancer régulièrement la machine. Ainsi, comment s'en sortir face aux spider tanks dans un périmètre étroit, puis face à un ennemi qui ne manque pas de ressources ? Envoyer l'Ogre à la rescousse serait-il une bonne idée, sachant que ça revient à prendre le risque de se le faire hacker ? Et puis dans tout ça, quel rôle pourra avoir Akira, coincé dans son globe oculaire articulé ? Notre héros va devoir affirmer certaines choses afin de faire des choix, et cela donne lieu à de l'action d'autant plus prenante qu'elle exploite honnêtement les éléments SF de l'oeuvre. Le combat d'Akira contre β s'avère donc divertissant, tandis que la fin du volume nous laisse sur un bon duel entre Alma et un Sôma dont on ne sait toujours pas s'il pourra revenir à la raison... Mais une chose est sûre: la belle androïde, elle, a bien changé depuis que son IA a été remaniée par AL Jarde, puisqu'elle peut à présent prendre des décisions par elle-même, n'est plus enchaînée, est libre.

La combat final bat ici son plein avec une certaine efficacité, mais le meilleur de cette bataille semble encore à venir. Aussi, espérons que l'éditeur ne mettra pas encore 10 mois pour nous amener les deux derniers tomes de la série. D'autant que la publication pourrait profiter un peu de l'actuelle diffusion de l'adaptation animée, quand bien même celle-ci prête plus à rire qu'autre chose au vu de ses "qualités" techniques.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News