Dragon ball - Double Vol.17

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 29 April 2009

Après Piccolo, Végéta, et C16 c’est au tour de Trunks de se mesurer à Cell, pour encore un combat qui n’aboutit pas, mais qui va encore plus loin dans la surenchère. Cell est au centre de tout, il est sans doute plus présent dans ce début de tome que Goku lui même, et après ces jeux de cache-cache, l’auteur revient à ses premier amours en organisant un nouveau tournoi… encore que celui-ci va prendre une forme assez particulière.
Une fois celui-ci annoncé, les personnages tuent le temps et l’auteur avec… on se retrouve avec plusieurs chapitres ayant un sacré coup de mou, ce qui quelque part nous permet de souffler entre deux phases entièrement consacrées au combat, mais Dragon Ball est le genre de titre qui ne supporte pas une baisse de rythme.
Cependant Toriyama tente de réintroduire l’humour qui fait défaut à la série depuis pas mal de temps désormais, à l’aide d’un personnage totalement décalé, et tellement ridicule, mais cela fonctionne.
Enfin la confrontation Goku / Cell commence ! C’est intense, époustouflant, remarquablement mis en page… on ne peut qu’être séduit. Le seul reproche viendrait plus concernant le personnage de Cell: il n’est pas plus puissant que Goku, mais l’auteur a voulu le faire quasiment invincible, c’est à dire que Goku le tue en détruisant la moitié de son corps mais qu’importe il se régénère…on devine très vite les limites de tout ça, et on craint déjà que cela devienne vite pénible.
Et soudain Toriyama nous sort un retournement de situation, on assiste véritablement au passage de flambeau entre le père et le fils : une page est tournée, désormais le sort de la Terre reposera sur les épaules de Gohan ! Et alors que l’on pensait se diriger vers un simple affrontement comme l’auteur sait aussi bien les faire, il évite la linéarité annoncée, il nous surprend avec un énorme retournement de situation ! L’issue de tout ça pourrait paraître décevante, c’est à dire au final une surenchère de puissance écrasante, mais ici cela importe peu, l’effet est tellement frappant, on est totalement absorbé, l’excitation est totale, on est vraiment pris aux tripes…et on pose ce volume encore tout retourné !!
Très certainement l'un des passages les plus forts de la série, et ce n’est pas rien !! Dommage que ce volume subisse une baisse de régime dans sa première partie.


Erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News