Dragon Ball - Perfect Edition Vol.30

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 17 April 2014

Le tournoi des enfants étant terminé, le véritable Tenkaichi Budokai commence. La surprise est de taille lorsque nos héros rencontrent deux participants aussi énigmatiques que redoutables, et qui semblent beaucoup s’intéresser à Son Goku. Ils ne le savent pas encore mais ce nouveau tournoi est l’amorce d’évènements bien plus sombres…

Dans le volume précédent, bien plus léger qu’à l’accoutumée depuis la saga Saiyen, on sentait chez Toriyama une volonté de revenir aux sources et à l’humour bon enfant des débuts de la série. Cette impression se confirme avec la mise en scène d’un nouveau tournoi d’arts martiaux. Dans le premier cycle du manga, ce genre de tournoi préparaient l’intrigue à des enjeux plus importants, par exemple la bataille contre l’armée du Red Ribon ou encore l’entrée en scène de Piccolo Daimaoh. Comme au bon vieux temps, ce tournoi n’est qu’une mise en bouche, une introduction à l’intrigue plus dense qui se prépare : la saga Majin Boo. Toriyama va même plus loin que d’habitude puisque de nombreux personnages désertent le tournoi pour livrer une nouvelle bataille face à un ennemi pour le moment pas bien dangereux, mais ce n’est que temporaire.

Le clou du spectacle, c’est bien le scénario autour de Majin Boo, le célèbre troisième grand ennemi de l’ère « Dragon Ball Z » et aussi le plus puissant. Pour le moment, le lecteur n’a pas le plaisir de rencontrer ce nouvel antagoniste puisque le récit présente doucement le nouveau contexte scénaristique. Cela passe d’abord par l’introduction de deux nouveaux personnages importants qui viennent développer la mythologie Dragon Ball, Kaio Shin et Kibito, et la présentation du clan ennemi. Pour la première fois, Akira Toriyama nous parle de magie, un concept très peu exploité dans cette saga qui fait la belle part aux aliens et aux cyborgs. Bien sûr, il n’est pas question de magie au sens propre du terme puisque toute cette mécanique n’est qu’un prétexte pour présenter de nouveaux redoutables adversaires. Toutefois, pour l’instant, Toriyama ne prend pas tout ça au sérieux et tourne volontiers en dérision son récit. Kaio Shin a beau être inquiet, nos héros ont affronté de redoutables ennemis dans le passé et ne craignent pas grand monde… pour le moment. Les combats présentés ne sont pas des plus dantesques et privilégient parfois le comique, rappelant certains instants du premier cycle du manga. Mais ceux qui connaissent l’œuvre le savent, cette tonalité ne durera pas dans cet arc, aussi le lecteur ferait bien de savourer cette aventure, pour le moment légère, avant que les choses ne commencent, car Majin Boo n’est pas bien loin…

Après les saga Saiyen, Freezer puis Cell, le lecteur était habitué à des intrigues sérieuses où les adversaires étaient directement puissants, mettant nos héros à rude épreuve. Pour ce dernier arc du manga, Toriyama choisit de développer son intrigue en douceur en privilégiant souvent la légèreté, procédant à de multiples clins d’œil aux débuts de son œuvre, et en ne présentant pas directement le grand ennemi de son arc. La recette peut être déroutante mais elle fonctionne correctement. Les choses sérieuses ne commenceront véritablement que dans le prochain volume, les fans savent bien pourquoi.


 


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News