Détective Conan Vol.39 - Actualité manga

Détective Conan Vol.39

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 08 April 2020

Grâce à son flair de détective, Conan a pu libérer Heiji et Kazuha d'une avocate baignait dans de sales affaires. Le lendemain, le lycéen d'Osaka décide d'enquêter sur une série d'incendies se déroulant non loin de là, ce qui l'emmène au domicile d'une femme au foyer vivant une adultère. Le soir, la maison de la concernée est en proie en flammes, et affiche un dénominateur commun avec les autres incendies : le présence d'une statuette d'un cheval...

Après avoir présenté Heiji dans de sales draps, Gosho Aoyama profite de la présence du détective lycéen d'Osaka dans ce 39e volume qui propose trois nouvelles affaires distinctes, toutes déconnectées de la grande intrigue des hommes en noir, bien que chacune propose sa petite part d'originalité.

Et, clairement, c'est la première affaire que nous retiendrons le plus dans ce tome présentant Conan dans une panoplie de pompier, sur la couverture. Cette enquête autour des incendies en série se déroule sur cinq chapitres, là où une enquête classique n'est développée que sur trois en temps normal, permettant à l'auteur de développer une intrigue assez dense et prenante, y compris dans son dénouement. L'idée des incendies en série est aussi novatrice au sein de la série, preuve que l'artiste sait y faire quand il s'agit de renouveler son casting de criminels.

Une affaire prenante, donc, et qui permet de souligner une nouvelle fois la variété des histoires qui bâtissent la série. Quitte à se répéter, la faculté qu'a l'auteur pour se renouveler est assez dingue, d'autant plus à l'approche de la quarantaine de tomes. Alors, il est peu surprenant de voir que les deux enquêtes suivantes ont aussi leurs petites idées originales. La seconde est la plus classique car elle ne concerne qu'un meurtre « standard », mais la troisième et dernière de ce volume mêle habilement assassinat et enquête sur la mère d'un enfant abandonné. C'est bien trouvé, en plus d'associer à cette petite intrigue deux ambiances, à savoir le sordide du meurtre et l'innocence du personnage de Kazuki, ce garçon abandonné et qui aura du mal à cacher l'envie de retrouver sa mère génitrice.

Trois enquêtes qui vont du satisfaisant au très bon, donc, et ce bien qu'il ne soit pas question du scénario principal dans ce volume. Toutefois, quelques petites pistes autour des personnages continuent d'être abordées. On retient par exemple la jalousie de Conan, qui marque une nouvelle fois les sentiments de Shinichi pour Ran, ou encore la volonté de la candide Ayumi de faire de Haibara une véritable amie. Haibara dont un élément de background est abordé, ce qui aura de quoi interpeller directement le lecteur. Pas d'avancées extraordinaires, donc, mais des petits focus sur les figures principales de la série qui restent toujours sympathiques, en plus de parfois donner une petite profondeur aux histoires dépeintes.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News