Demon Slayer Vol.2 - Actualité manga

Demon Slayer Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 23 September 2019

Lors de l'épreuve permettant d'élire les nouveaux pourfendeurs de démons, Tanjirô se retrouve face à une créature monstrueuse, responsable de la mort de bien des disciples d'Urokodaki. Mais, fort de sa puissance, le jeune garçon triomphe de son adversaire, remportant le titre tant convoité. Mais ce n'est qu'une première étape qui a été franchie, et c'est à travers ses différentes missions que Tanjirô va désormais devoir chercher un moyen de ramener Nezuko à son état humain, ce en interrogeant des démons...

Après une très bonne entrée en matière, que ce soit dans l'univers séduisant de la série ou encore par le trait alléchant de Koyoharu Gotôge, Demon Slayer semble passer aux choses sérieuses dans cette suite. Un cheminement plus que logique puisque le premier opus amenait un démarrage classique mais accéléré, afin de bien poser les bases et permettre à la série de prendre très rapidement davantage de couleur.

On comprend pourquoi Panini a tenu à proposer les deux premiers tomes d'une traite pour le relancement de l’œuvre chez nous. Bien que le premier volume ait été sympathique, Demon Slayer devait encore faire ses preuves. Et c'est chose réussie avec ce deuxième volet bien plus ambitieux, et qui amène même la série sur certains terrains où on ne l'attendait pas aussitôt. Car si les shônen fleuves du Jump nous habituent souvent à un cheminement assez lent, avec une première phase arborant une certaine routine, l'auteur ne prend pas ce parti pour lancer correctement son manga. Au contraire : les premières missions de Tanjirô ont de multiples effets, l'un d'entre eux étant ni plus ni moins l'introduction d'un personnage majeur qu'on imagine déjà comme l'antagoniste principal de la série. Difficile de prévoir une telle tournure aussi rapidement, et il n'en faut pas tellement plus pour apporter à ce deuxième tome une certaine intensité, et une confirmation si rapide des ambitions du titre.

Alors, le fait que la série semble s'orienter vers différentes missions n'a rien de bien gênant. Ici, Koyoharu Gotôge utilise chaque situation pour développer les enjeux principaux de l’œuvre, mais aussi nous en dire davantage sur l'univers. Chose rassurante, il donne à ce mythe du démon une richesse toute particulière et ne reste pas dans un manichéisme qui aurait sérieusement limité le potentiel de la série. Non, il considère les démons comme une espèce bien à part, avec ses richesses et ses subtilités, amenant quelques nouveaux personnages plutôt attachants, ainsi qu'un discours humain qu'on retrouvait dans quelques séries comme Tokyo Ghoul. Une comparaison qui s'arrête là, heureusement, Demon Slayer développant ici sa propre identité, mais aussi ses codes et son esthétisme, donnant à ce second tome une réelle saveur.

Et encore une fois, le trait du mangaka se révèle toujours aussi personnel. Donnant parfois de faux airs de maladresses, il révèle son plein potentiel lors des séquences de combat un poil anarchiques, mais particulièrement plaisantes à suivre. Si Demon Slayer a de l'ambition dans son intrigue, on a tout aussi hâte de voir l'évolution du style de l'auteur, aussi très prometteur.

Avec ce deuxième tome, Demon Slayer confirme bel et bien son potentiel. Certes, la série a encore une marge de progression incroyable, et la suite devrait se montrer encore plus prenante. Reste qu'en seulement deux volumes, Koyoharu Gotôge a planté un univers foisonnant et une intrigue susceptible de s'enrichir de manière conséquente, tout en apportant une certaine fraîcheur à travers son esthétique. Pour les amateurs du genre, la série est peut-être l'une des plus prometteuses du moment.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News