Dead Mount Death Play Vol.2 - Actualité manga

Dead Mount Death Play Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 04 June 2019

Chronique 2
  
Réincarné dans notre monde, à notre époque, sous les traits de Polka Shinoyama, le Maître des corps, redoutable nécromancien, espère tout simplement pouvoir vivre en paix... mais d'emblée, cela semble compromis ! Alors que les policiers Iwanome et Arase ne tardent pas à se retrouver sur son chemin, notre héros, de son côté, se retrouve à coopérer avec des humains qui ne font clairement pas parmi du genre de personnes aptes à lui amener la vie paisible à laquelle il aspire: une "patronne de bar" au bras long en "Clarissa", un informateur de l'ombre en Takumi... et, surtout, Misaki, la lycéenne tueuse qui a égorgé le vrai Polka et qu'il a dû zombifier. L'esprit de Polka, lui, ayant été transféré dans une peluche de requin. Commençant à peine à s'acclimater à la vie avec cette drôle d'équipe pas comme les autres, le voici pris dans une rixe improbable au beau milieu du bar de Clarissa, où Iwanome et Arase ont d'abord fait irruption, avant que ne vienne s'en mêler Lemmings, un étrange tueur aux capacités extraordinaires, traqué depuis longtemps par les deux policiers, et qui semble vouloir s'en prendre à Misaki !

Avec tout ce beau monde réuni au même endroit, forcément, ça s'agite pas mal dans un tout début de volume assez mouvementé, qui installe encore mieux la figure intrigante de Lemmings, mais qui, surtout, consolide certains choix chez le Maître des corps: alors que pour tenter de trouve rune vie tranquille, il lui suffirait peut-être de s'éloigner de Misaki et des autres, pourra-t-il vraiment s'y résoudre ? Et, d'ailleurs, a-t-il vraiment le choix ? En effet, tout porte déjà à croire que Polka, le garçon dont il occupe le corps, est loi d'être banal et est au coeur de certains enjeux, ce qui ne manquera pas de se vérifier...

Après le début de tome agité, la suite va alors surtout jouer sur deux éléments, à commencer par la consolidation de la place du Maître des corps dans notre monde parmi ses nouveaux compagnons. Entre Misaki et les autres personnages extravagants, notre héros trouve encore le moyen de se faire des alliés improbables, en tête desquels... un crayon, possédé par un esprit. Désireux de mettre à profit ses dons de nécromancien, il se lance ensuite dans la voyance, en faisant appel aux esprits qu'il voit, chose que l'on suit avec intérêt, autant pour les avancées du Maître pour se faire une place dans notre monde, que pour l'humour décalé que cela inspire.
Mais très vite, une autre donne, que l'on attendait impatiemment, vient se mêler à tout ça pour bousculer encore plus la nouvelle vie du Maître: le situation familiale de Polka, qui se précise beaucoup dans ce tome, avec l'apparition de pas mal de nouveaux personnages, et le décollage d'enjeux de succession au sein de la prestigieuse et grande famille Shinoyama. Concrètement, du dirigeant Rozan aux jeunes jumeaux Kazuki et Shizuki, en passant par Takeru, les auteurs installent avec clarté la plupart de ces nouvelles figures, qui se retrouvent déjà au centre de manigances dangereuses, voire mortelles... Et même si l'affaire autour de l'incendiaire classique et plutôt rapide, même si le travail concernant Suzuka est simplement survolé, l'ensemble est suffisant et on se prend très facilement au jeu. D'autant qu'en plus de poser les enjeux autour des Shinoyama et de faire ressentir tout de suite le danger, tout ceci permet aussi d'intriguer de plus belle autour de certaines figures, dont Lemmings : pour qui travaille-t-il ?

A la manière de DuRaRaRa!! et de Baccano, Ryohgo Narita confirme une nouvelle fois qu'il adore mêler un humour excentrique et décalé à des affaires plus dangereuses, et qu'il excelle pour construire des récits en forme de puzzle où il joue à la fois sur plusieurs camps et plusieurs personnages souvent un brin extravagants. En attendant de voir le récit sortir encore un peu plus de certains carcans (car les enjeux restent encore assez classiques), on se prend de plus en plus à la lecture, d'autant plus que le tout reste visuellement très bien servi par Shinta Fujimoto.
  
  
Chronique 1
  
Le Maître des corps, un puissant nécromancien âgé de plusieurs siècles, se téléporte à notre époque contemporaine à l'aide d'un sort de réincarnation; son esprit se trouve désormais dans le corps d'un adolescent nommé Polka! Mais il se trouve que celui ci est pourchassé par un groupe d'assassins, eux mêmes traqués par la police! Il faut aussi ajouter des tueurs possédant des capacités hors du commun semant la mort autour d'eux!
Mais le nécromancien n'est pas le démon qu'on nous présente, au contraire il met ses pouvoirs au service de ceux qui en ont besoin, et se retrouve mêlé bien malgré lui à des luttes qui pour le moment de dépasse. Et pour ne rien arranger, le jeune homme à qui il a emprunté le corps appartient à une riche famille assez trouble...

Après un premier tome vraiment intéressant à bien des niveaux, cet isekai inversé continue sur sa lancée et développe son univers par le biais de nouveaux personnages, de nouvelles organisations qui viennent étoffer l'intrigue et apporter davantage de richesse à cet univers déjà surprenant!

On était resté sur un cliffhanger plutôt intense introduisant Lemmings, un assassin aux pouvoirs des plus étranges! Et la situation était réellement explosive du fait qu'elle opposait plusieurs camps adverses (policiers - assassins - mages) avec un intrus venant encore mélanger les cartes!
On se pose alors de nombreuses questions mais les auteurs ne souhaitent pas y répondre de suite! Ils préfèrent nous laisser dans le flou et développer encore leur univers!

Ainsi on va développer Polka, découvrant ce monde inconnu avec des codes qui le sont tout autant, sa relation étrange avec Misaki qui apparaît vraiment perturbée, tout ceci se fait légereté et humour et se lit avec plaisir! Ils vont alors élaborer une stratégie afin d'optimiser les pouvoirs du nécromancien... Des moments donc légers plutôt amusants bien qu'on attende autre chose...ce qui ne tardera pas à venir avec la révélation concernant l’origine du véritable Polkà, à savoir le véritable détenteur du corps emprunté par notre héros.
Sa famille va donc entrer en scène et elle n'est pas étrangère à tous les mystères déjà introduits... L'auteur nous sert des faux semblants, nous laissant croire que les neveux de notre héros sont des petits monstres avant de les présenter en victime. L'auteur utilisant habilement les pouvoirs de Polka, laissant les morts parler à sa place!
Ainsi tout en nous fournissant notre dose d'action, il se dégage une certaine émotion de cette relation familiale complexe qui ne demande qu'à être approfondie!
Mais tout ceci n'est que le théâtre d'intervention des monstres dont les policiers nous ont parlé auparavant dans le premier tome, Lemmings mais aussi Pyro Bug...

Ainsi on sent que le titre glisse doucement vers une "guerre des monstres", plus ou moins utilisés par des organisations puissantes aux objectifs pas totalement définis... Plus que jamais on sent un gros potentiel, surtout si le passé vient rattraper notre héros comme les auteurs le laisse supposer à plusieurs reprises... Un héros aussi intrigant qu'intéressant pour lequel on attend un approfondissement qui ne manquera pas d'arriver.

Ce second opus confirme la bonne surprise du premier et vient encore plus titiller notre curiosité! Pour le moment le titre semble jouer sur plusieurs tableaux mais personne ne s'en plaindra, bien au contraire!
  

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News