Dance in the Vampire Bund - Scarlet order Vol.2 - Actualité manga

Dance in the Vampire Bund - Scarlet order Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 13 November 2015

Un an... C'est le temps qu'il aura fallu attendre pour pouvoir profiter de la suite de la saison 2 de Vampire Bund. Heureusement, les tomes 3 et 4 devraient se faire attendre moins longtemps puisqu'ils sont prévus pour la première moitié de l'année 2016.

Nous laissions Mina et les autres alors que leurs investigations sous terre leur ont permis de retrouver la trace de Saburo, un vampire millénaire qui serait donc le plus ancien vampire en vie. En attendant de le rencontrer, Mina, accompagnée de Mamekichi, doit retrouver la trace d'un vampire commettant des meurtres en plein Tôkyô et menaçant dès lors l'entente entre humains et vampires. De fil en aiguille, grâce également aux recherches de l'autre Akira et de Nina, ils remontent une piste leur permettant de cerner quel genre d'individu est le meurtrier, et comprennent qu'il a un lien avec leurs autres problèmes : l'énigme de Saburo et du cristal akamitama, l'objectif que poursuivait la fausse princesse, les manigances d'Alphonse Borgiani deux siècles auparavant... Mais cette affaire prend rapidement une tournure plus personnelle pour Mamekichi, qui voit ressurgir devant elle le souvenir tant espéré de son seul véritable amour, disparu il y a 170 ans...

Dans un deuxième volume assez bavard, mais heureusement fluide, Nozomu Tamaki entremêle la petite affaire à la grande : tout en développant le passé sentimental de Mamekichi autour d'une histoire d'amour à travers les siècles très classique et peu approfondie, mais romantique et efficace, l'auteur propose une enquête plutôt bien menée, puisant quelque peu dans l'Histoire du Japon du 19ème siècle et dans quelques légendes pour continuer d'apporter des réponses à l'intrigue principale qui s'est dessinée et pour mettre en place les nouvelles énigmes qui en découlent. En tête de ces dernières, le mystère autour de l'"ombre" ayant manipulé Kajikawa et semblant être à l'origine de beaucoup de problèmes...
La lecture demande un certain effort d'attention, notamment pour les différentes références au Japon du 19ème siècle qui sont riches de plusieurs termes spécifiques. Heureusement, les notes de traduction sont bien présentes pour nous aider à tout cerner, même si l'on regrette que certaines soient écrites beaucoup trop petites et soient donc difficiles à lire pour de mauvais yeux.
Hormis cela et quelques problèmes d'incursion du texte dans les bulles, l'édition reste agréable à prendre en main.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News