DanMachi – La Légende des Familias - Light Novel Vol.6 - Actualité manga

DanMachi – La Légende des Familias - Light Novel Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 15 Febuary 2019

Au fin fond du Donjon, à un niveau où il était censé ne pas pouvoir encore se rendre, Bell, bien aidé par nombre de compagnons, a encore pu faire preuve de son incroyable vitesse de progression en venant à bout du Goliath Noir. Désormais, le calme semble revenir sur le Donjon et sur la cité d'Orario... mais est-ce que ce sera longtemps le cas ? En effet, à force d'exploits, le jeune "lièvre" aux cheveux blancs n'attire plus uniquement la curiosité de la déesse Freya qui souhaite tant le faire briller de mille feux, mais aussi celle d'un autre dieu. Un dieu de l'amour au nombreuses conquêtes, et qui a désormais choisi de jeter son dévolu sur lui. En participant à une petite rixe dans une taverne où il est accompagné par Lili et Welf, Bell ne sait pas encore qu'il vient de lancer un infernal engrenage d'un dieu particulièrement sournois et insistant: Apollon...

Forcément, plus Bell brille dans ses exploits, plus il attire l'attention, et on ne peut pas dire pour lui que ce soit toujours en bien. Car tandis que Freya reste ici plus en retrait, en simple observatrice, Apollon, lui, n'hésite pas à tendre son piège et à passer directement à l'attaque de front, quitte à bafouer et briser la Familia d'Hestia et à mettre en péril la maison chaleureuse et douillette que notre héros avait trouvé auprès de sa chère déesse. Dans les faits, on ne peut pas dire que le romancier Fujino Omori nous offre ici le volume le plus original de sa série, puisque la recette du dieu adverse tentant de s'accaparer Bell au détriment d'Hestia a déjà été employé via Freya, et que le déroulement global est ici très linéaire avec mise en marche du plan d'Apollon, résistance de Bell et Hestia, accentuation des problèmes qui s'étendent à tout Orario, et obligation de se confronter de face à l'ennemie t à ses nombreux sbires. Cela dit, l'écrivain, malgré quelques longueurs et quelques éléments qui auraient mérité d'être un peu accentués (le concept du War Game aurait pu être un peu plus profond, les personnages de Zanis et Hyacinthe auraient mérité plus de présence dans la première partie afin de faire plus ressortir leur statut de redoutables ennemis...), s'en sort très bien dans sa gestion des rebondissements et dans son rythme, et l'on cerne très facilement et avec une certaine tension les principaux enjeux autour du côté très capricieux des dieux et du danger qui pèse réellement sur l'avenir de la Familia d'Hestia.

Mais au-delà de tout ça, le volume affiche très clairement un autre objectif, à savoir le besoin de consolider réellement la Familia d'Hestia, qui se doit non seulement de se trouver un nouveau repaire plus digne d'elle, mais aussi et surtout d'enfin accueillir définitivement certains personnages qui en sont déjà des membres officieux depuis un bon moment. On pourra trouver que l'arrivée officielle dans la Familia d'Hestia des trois personnages concernés est évoquée très rapidement, un peu à la chaîne, mais pour deux d'entre eux cela apparaît on ne peut plus logique, vu tout ce qu'ils ont déjà traversé avec Bell dans le Donjon. Pour la troisième, ses précédentes aventures avec Bell ont été sans doute un peu moins marquantes, du coup elle aurait mérité un traitement un peu plus long, mais c'est un détail. En particulier, le cas de Lili et de son lien avec la Familia de Soma est très bien traité, non seulement car on y ressent bien toute l'évolution qu'a connue l'attachante petite prum au fil des volumes, mais aussi parce que l'occasion nous est enfin donné de mieux entrevoir le fameux Soma et même ce qu'il a pu apporter à Lili malgré tout. Avec même, à la clé, la possibilité d'une évolution pour cette familia apathique.

Au milieu de tout ceci, notons aussi le bon rôle de différents visages secondaires (comme Hermès ou Bête), et quelques nouveaux personnages plaisants comme Daphné et Cassandre (les reverra-t-on ?), ainsi que quelques références assez bien trouvées. Ainsi, Cassandre et son pouvoir de prédiction font évidemment référence au célèbre personnage éponyme de la mythologie grecque, où elle a justement reçu son pouvoir d'Apollon. Même topo pour Daphné, dont le nom fait référence à un mythe grec lié à Apollon.

Au final, via le cas du fourbe Apollon, Omori livre un volume assez classique et linéaire, mais qui surtout concrétise des évolutions attendues autour de la Familia d'Hestia. l'aventure a beau se passer ici à 100% en dehors du Donjon, elle reste très plaisante à suivre, et après cette nouvelle étape on a hâte de voir quelles aventures attendent nos héros.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News