City Hunter Ultime Vol.32 - Actualité manga

City Hunter Ultime Vol.32

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 18 October 2010


Et voilà, même les meilleures choses ont une fin, ce trente deuxième tome marque la fin de cette grande série, culte s’il en est : City Hunter ! Panini aura permis aux plus jeunes de découvrir (et aux autres de redécouvrir)cette série dans une édition d’une tout autre qualité que celle de J’ai Lu.

On a là une belle fin mais en toute franchise on aurait pu s’attendre à une fin un peu plus épique. La première partie, occupant la moitié du tome, est une histoire pas tout à fait classique, mais pas non plus révolutionnaire par rapport à ce que l’on connaît déjà du titre.
On découvre donc la fin de l’histoire qui oppose Mick à Ryo pour le titre de City hunter, et accessoirement pour l’association (le cœur ?) de Kaori.
C’est l’occasion pour l’auteur de s’amuser à multiplier les délires avec cette fois non pas un, mais deux pervers, mais également de s’approfondir sur le personnage de Mick, décidément très attachant, mais aussi et surtout sur le lien de confiance unissant Ryo et Kaori. Un lien que les rancunes et les petites disputes ne sauraient émousser, un lien de confiance qui prouve que malgré sa bonne volonté, Mick ne saurait être le partenaire idéale pour Kaori. Nos deux héros se complètent et anticipent les actions de l’autre…ils sont les seuls à ne pas remarquer que cette osmose va au delà de la confiance entre partenaire professionnelle… mais ça y est, à l’issue de cette histoire, ils cessent enfin de se voiler la face sans se l’avouer mutuellement pour autant.

Et donc la seconde partie sera la dernière, et comment mieux finir que par un événement de l’ampleur d’un mariage…mais pas de ceux qu’on pourrait croire ! La plupart des personnages importants de la série sont donc là, pour célébrer cet heureux évènements, mais aussi pour permettre aux lecteurs de célébrer la fin de la série avec ceux qu’ils ont suivis durant de longues années (là aussi une relation de confiance, malgré quelques coups de gueules, mais une relation forte).
Évidemment les choses ne se passent pas comme elles auraient du, et le titre se termine donc dans le ton adéquat, où Ryo et Umibozu forment la parfaite alliance, presque du fan service, mais cela fait tellement plaisir à voir !

Les dernières pages seront sans un seul texte, on observe la situation des personnages, on comprend ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils vont devenir, et ça y est, on tourne la dernière page et il n’y a plus rien…City Hunter est terminé !

Un dernier mokkori pour rendre hommage à cette série qui nous aura fait vivre tant de grands moments, que ce soit des instants de fous rires ou des moments d ‘émotions allant jusqu’au larmes !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News