City Hunter - Rebirth Vol.6 - Actualité manga

City Hunter - Rebirth Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 13 October 2020

Chronique 2 :

Le cas de J.J., "l'ange de la mort", semble enfin réglé: Ryô a fait croire qu'il l'a bel et bien tué, lui permettant ainsi de s'essayer à une nouvelle existence. Peu de temps après, le "City Hunter" reçoit une nouvelle cliente en Sayuri, une jolie jeune femme qui se révèle tout compte fait un peu spéciale puisqu'elle se présente comme la grande soeur cachée de Kaori ! Prenant soin de cacher son identité à sa petite soeur, l'élégante femme veut jauger sa vie avec Ryô, pour être sûre qu'elle n'est pas en danger. Ryô doit donc accueillir Sayuri chez lui, et lui démontrer en quelques jours que Kaori est heureuse avec lui, ce qui ne sera pas forcément du gâteau ! D'autant qu'en parallèle, de nouveaux ennuis tombent autour de J.J.: l'union veut vérifier qu'il est bel et bien mort, et envoie donc auprès de Ryô deux redoutables tueurs chargés de vérifier la chose...

Aaaaah, Sayuri... Les connaisseurs du City Hunter d'origine se souviennent sûrement de la partie avec elle, correspondant au tome 19 de l'édition deluxe de Panini, et ayant pu frustrer puisque ce personnage pourtant important sur le papier (il s'agit de la soeur de Kaori, quand même) avait ensuite été oublié par Tsukasa Hôjo dans la suite de la série. Dans ce sixième volume de City Hunter Rebirth, l'heure est donc venue pour Sokura Nishiki de se réapproprier cet arc qui, dans les grandes lignes, reste fidèle à l'oeuvre d'origine puisque Sayuri est toujours là pour jauger le bonheur de Kaori avec Ryô... Et pourtant, le récit se voit efficacement revisité en prenant sa propre voie, dès lors que la menace autour de J.J. et donc de Ryô prend formes en les personnes des frères Snake, les deux tueurs à gages envoyés par l'union !

Ainsi, l'arc précédent sur J.J. se montre d'autant plus utile qu'il a une forte influence sur l'arc sur Sayuri, laissant penser que Sokura Nishiki avait bien prévu son coup. Et si dans les faits la recette reste assez simple avec de nouveaux tueurs à affronter, la mangaka campe bien les choses en sachant accentuer la sensation de danger autour de J.J. mais aussi de Kaori, de Sayuri ou même de Ryô. Car le sournois Cobra et le colossal Python, les deux frères Snake, sont loin d'être des manches, ont acquis une réputation internationale pour leurs assassinats souvent cruels, et ont même une revanche à prendre sur J.J.. On a là deux ennemis facilement patibulaires, qui auraient très bien pu s'inscrire dans le City Hunter d'origine tant ils n'y auraient pas fait tâches, d'autant plus au vu de leur physique respectif qui sont vraiment dans la lignée de ce que Hôjô faisait. Qui plus est, tout porte à croire qu'au moins un de ces deux adversaires est un paria rendu surpuissant par l'Angel Dust, ce qui ne peut évidemment pas laisser notre "City Hunter" de marbre.

Quant à Saori, elle reste évidemment présente, mais sans ne faire trop cette fois-ci, en servant notamment de "repère" pour resituer certaines choses du City Hunter d'origine, puis s'éclipsant quelque peu dans la dernière partie du volume, ce qui n'est pas forcément un mal.

C'est donc un volume facilement prenant auquel on a droit, celui-ci étant peut-être même le meilleur de la série à ce jour. Sokura Nishiki gère bien les choses, entremêle plutôt bien les éléments du City Hunter originel avec des éléments inédits bien campés qui offrent une nouvelle tournure aux événements... On espère que les qualités perdureront et que cet arc se poursuivra puis s'achèvera de bonne manière, tant le potentiel est là.


Chronique 1 :

Suite à une opposition qui déboucha sur un duel, Ryo a découvert le secret de JJ qui va désormais devenir son allié! Un personnage inédit que Saori découvre...de fait il lui est impossible de prévoir la suite des événements.
Peu de temps après, une jeune femme fait son apparition et prétend être la sœur de Kaori...cet événement coïncide avec l'arrivée de deux frères assassins, qui en veulent à la vie de JJ et décident de s'en prendre à tous ceux qui le côtoient...

Après l'entrée en scène de JJ dans le volume précédent, c'est au tour de deux assassins de venir apporter de la nouveauté dans ce spin off qui manquait cruellement d’intérêt! JJ a contribué à apporter de la fraîcheur et à changer le regard sur la série, et il semblerait que l'auteur ait compris ce qui n'allait pas dans son titre et ait enfin réagi!

On a avec ce tome un volume qui ressemble à du City Hunter pur jus, on laisse tomber l'isekai (concept à la mode qui n'a que trop été utilisé, devenant plus que lassant et qui à mon sens n'avait rien à faire dans City Hunter)! Un peu comme si son concept était le seul point d'entré qu'avait trouvé Sokura Nishiki pour intégrer l'univers de City Hunter, et que maintenant il peut se permettre de laisser de coté son concept hors propos pour se concentrer sur des histoires intéressantes et nous proposer des personnages inédits! Et c'est tant mieux! Mais un problème se pose alors: que faire que Saori? Déjà à la base le personnage est extrêmement agaçant et ne sert à rien, mais si en plus on se concentre sur des histoires inédites sans tenir compte du concept d'Isekai, elle devient alors plus que gênante!
Mais passons...

On avait donc déjà dans le volume précédent l'introduction d'un personnage vraiment intéressant qui apportait réellement du renouveau, et cette fois on continue sur cette lancée, non pas avec la sœur de Kaori, qui est une histoire intéressante et développe l'univers de la saga, mais avec l'entrée en scène de deux tueurs aux méthodes radicales et sans scrupules!
L’aîné est une évidente référence à Terminator et apparaît comme celui qui posera le plus de problème à nos héros (une confrontation avec Umibozu semble inévitable, et on veut voir ça) et clairement s'il ne s'agit pas des personnages les plus charismatiques qu'on ait vu dans la saga, ils font le job et permettent de développer une histoire intéressante, bien plus convaincante que ce que ce Rebirth nous a proposé jusqu'à maintenant. Donc certes ce n'est pas exceptionnel, mais on s'en contentera, et même avec un certain plaisir!

On croise fortement les doigts pour que la série continue sur cette lancée et ne revienne pas en arrière!    


Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News