Chihayafuru Vol.27 - Actualité manga

Chihayafuru Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 May 2020

Taichi a quitté le club de karuta de Mizusawa, et il s'est déclaré à Chihaya. La jeune fille est complètement perdue, et après quelques moments de doute, c'est elle qui va annoncer son retrait, temporaire, du club. Et le club de Mizusawa va devoir tout faire pour tenir debout, tout en intégrant les nouveaux membres. Les temps s'annoncent rudes pour nos héros...

Ce tome marque un grand tournant, que ce soit dans l'histoire ou chez nos personnages. On assiste à de grands moments de doutes chez tous nos protagonistes, qui essayent tant bien que mal de tenir malgré tout ce qui se brise autour d'eux. Chihaya ne sait pas comment appréhender la confession de Taichi, et le départ de celui-ci. Nishida, Oé, Komano et Sumire tente de garder le club à flot. Bref, l'avis de tempête est lancée pour le club de Misuzawa, et l'éclaircie pourrait bien arriver de là où on l'attend le moins. Chihaya va se plonger dans ses études, les terminales du club vont tout faire pour remotiver leurs nouvelles troupes, en s'appuyant sur leur passion pour le karuta,

De son côté, Taichi tente de se concentrer sur ses études, mais son chemin va croiser celui de Suô. Et cette rencontre va tout chambouler. Il va admettre qu'il n'a jamais aimé le karuta, malgré tous les efforts qu'il y a mis. Et cette reconnaissance de Suô va être le signal d'un nouveau départ pour lui. Un nouveau départ dans le karuta, certes, mais au côté d'un nouveau professeur. Comment évoluera-t-il auprès de ce maître du Karuta si particulier ?

Après un précédent tome un poil plus faible que les autres, celui-ci nous plonge dans les tourments de ce club, qui semblait enfin être sur la bonne voie. Des relations se nouent, se dénouent... La pssion est mise à rude épreuve. Et d'un autre côté, on a Arata qui vit la création de son club de karuta de manière assez insouciante. Et peut-être un peu trop, car il va se rendre compte que jouer en équipe n'est pas la même chose que jouer seul.
Il faut saluer aussi la mise en scène de Yuki Suetsugu. Elle a toujours su mettre en valeur ses personnages, son histoire, et ce tome en est encore une magnifique preuve. La rencontre de Taichi et Suô est absolument magnifique, il en va de même pour la scène où Chihaya va craquer devant son professeur de littérature. Sans en faire trop, la mangaka arrive à retranscrire les émotions de ses personnages, en usant parfaitement du découpage et des trames. Et il en va de même pour la confession de Komano à Oé qui démontre son art de faire avancer les choses en restant dans la suggestion.

Bref, un retour en force pour la série après la petite accalmie du tome précédent. Et avec le tournoi par équipes qui s'annonce, on peut encore s'attendre à quelques remous pour la suite. Et on n'espère qu'une chose : espérer un jour revoir le club de Mizusawa avec ses deux piliers. Surtout si le club a devoir affronter celui de Arata dans le futur.
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
kayukichan

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News