Centaures Vol.4 - Actualité manga

Centaures Vol.4

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 27 November 2019

En ayant pour guide Shago, les trois centaures Gonta, Tanikaze et Mikuni font la découverte d'un village où humains et centaures cohabitent parfaitement, au point de peut-être leur faire changer leur vision des choses. Après tout, à présent, même s'il y a encore des tensions par-ci par-là dans le monde, la guerre entre les deux espèces fait de plus en plus partie du passé, et chacun tente d'oublier ces heures sombres. Mais Gonta, le fier centaure des montagnes ayant autrefois vu son père se sacrifier sous la main de l'homme, pourra-t-il lui aussi changer enfin, effacer la haine qui l'habite ?

"Les humains qui font des efforts pour qu'on vive ensemble... ça existe !"

On retrouve ici nos centaures dans une découverte de la civilisation humaine qui va forcément les faire évoluer et avancer, chose qui a commencé dès le tome précédente avec le cas si atypique de Shago, une centaure qui avait épousé un humain. Si Mikuni reste un cas un peu à part, Ryo Sumiyoshi tire le meilleur de ses deux autres figures-phares, Tanikaze et Gonta. Le premier, en découvrant des merveilles artisanales comme la vannerie et en s'éprenant de la mignonne Shirayuki, en est assez vite persuadé: sa place est en ce lieu. Mais face à ça, comment Gonta réagira-t-il ? Lui qui a connu la guerre quand il était enfant et qui a promis de veiller sur Tanikaze, parviendra-t-il à accepter sans véhémence la décision de son protégé ?

Assurément, Gonta, de par son passé, est forcément celui qui a le plus de peine à évoluer, mais plusieurs choses risquent bien de le pousser dans cette voie, à commencer par son rapprochement avec Konoha, une jeune et énergique centaure dont le statut est, lui aussi, à part: orpheline, elle a été élevée par un couple d'humains, qui a toujours pris soin d'elle.

C'est un fait, la situation entre ces deux espèces que tout opposait a bel et bien changé, humains et centaures apprennent réellement à cohabiter, et Sumiyoshi livre alors de très belles leçons de vivre-ensemble. Elle le fait d'autant mieux qu'en nous plaçant avant tout à travers le point de vue des centaures, elle offre également une vision assez intéressante de certaines facettes de l'être humain.

C'est ainsi que l'on suit avec beaucoup d'attachement la suite de ce récit, la mangaka sachant aussi jouer sur bien d'autres choses, comme la part sentimentale, un peu d'humour, des petits moments de bravoure affirmant encore un peu plus chacun ainsi que l'entente centaures/humains... le tout sous un dessin à nouveau riche de très beaux designs et de quelques superbes envolées de mise en scène quand l'action reprend brièvement le dessus. Au bout du compte, chacun sembler trouver la voie qui lui est propre, sans trop idéaliser les choses, pour un final assez abouti.

Ce quatrième volume achève avec réussite le deuxième cycle de la série, Sumiyoshi apportant une vraie conclusion à tout un pan de l'histoire, et sachant très joliment mettre en valeur l'évolution de ses personnages ainsi que de très beaux sujets. Il ne reste plus qu'à voir si l'oeuvre connaîtra un jour un troisième cycle, mais en attendant on a là une très bonne conclusion !
   

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News