Card Captor Sakura - Clear Card Arc Vol.6 - Actualité manga

Card Captor Sakura - Clear Card Arc Vol.6

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 16 October 2019

Chronique 2

Bien que de plus en plus troublée par ses rêves toujours plus mystérieux et inquiétants, Sakura tâche du mieux qu'elle peut de rester elle-même, et cela passe notamment par sa nouvelle amitié toujours grandissante avec Akiho, sa nouvelle camarade de classe depuis cette année scolaire ! Notre choupinette héroïne passe beaucoup de bons moments avec elle, toujours sans avoir conscience de ce qui se trame en fond: le rapport entre Akiho et Alice, les ambitions de l'intrigant Yuna D. Kaito, le comportement énigmatique de Shaolan vis-à-vis d'elle... Mais quand, lors d'une visite chez son amie, Akiho est invité à pénétrer dans la bibliothèque souterraine de Fujitaka, cela pourrait bien signer le début de nouveaux événements importants...

Sympathique mais un peu mollassonne et manquant d'ambitions narratives dans ses 4 premiers volumes, la suite de Card Captor Sakura semblait commencer à enfin réellement décoller dans le tome 5, prenant donc assez forte l'attente autour de ce sixième volume. Mais il faut bien avouer que malgré des choses intéressantes, la première partie du présent opus a encore du mal à réellement passionner, la faute à une narration manquant à nouveau d'ampleur. Alternant sans grande saveur entre le présent et des moments de flashback et d'informations pourtant capitaux mais présentés un peu comme un cheveu sur la soupe, les Clamp restent encore un peu pataudes voire un brin soporifiques dans ces premiers chapitres un peu plan-plan. On a connu le quatuor de mangakas plus inspiré en terme d'envolées narratives, mais heureusement bien des choses parviennent à maintenir éveiller: les diverses informations en elles-mêmes qui laissent enfin entrevoir peu à peu un univers plus complexe, les moments de joie simple que Sakura et Akiho passent ensemble en soulignant à nouveau leur belle amitié... Tout ceci, jusq'à ce que le tome passe un peu la vitesse supérieure.

Et cela démarre avec les événements provoqués par l'entrée d'Akiho dans la bibliothèque souterraine, un simple geste en apparence anodin et qui va pourtant être le déclencheur de bien des choses, car au vu de ce qui s'y déroule l'heure est venue de Kaito de déballer un petit peu plus son jeu. A la clé: des précisions sur un univers magique qui s'approfondit en laissant supposer que des choses simplement évoquées dans la série-mère auront ici plus d'importance (comme le fait qu'il existe différents groupes de mages), la nature-même de la maison des Kinomoto autour de laquelle semble s'exercer une force protectrice (rien n'est dit, mais peut sûrement en deviner l'origine), l'objectif recherché par Kaito en laissant Akiho se rapprocher de Sakura, la manière dont ce même Kaito considère et utilise son jeune protégée... Sur ce plan-là, les Clamp restent d'ailleurs assez maligne en conservant une certaine ambivalence chez Kaito: il utilise certes Akiho à ses propres fins, mais continue aussi de montrer une certaine bienveillance à son égard. Et puis, retenons aussi le parallèle qu'il fait entre lui et Sakura: notre héroïne a une famille aimante, des êtres chers, de beaux souvenirs... soit tout ce qui lui manque, apparemment.

Et puis, c'est ausis à cet instant que l'on retrouve enfin une narration un petit peu plus ambitieuses chez les mangakas, puisqu'en parallèle de ce qui se passe du côté de Sakura et d'Akiho, l'heure est aussi venue pour Shaolan de s'expliquer avec Yue sur son comportement si étrange et son sourire de façade devant Sakura. En plus de bien mettre en valeur ici les choix de Shaolan pour préserver Sakura, le souci qu'il se fait pour elle, mais aussi la bienveillance que Yue et les cartes montrent pour le jeune garçon, on a droit là aussi à des petites révélations qui, couplées à celles ayant lieu du côté de Kaito, forment un tout assez complet et relançant de plus belle la machine. Machine d'autant plus relancée que la dernière phase du volume, jouant sur le facteur temporel et sur une répétition utile de certains événements (et donc de certaines pages), amène encore son lot d'intrigues et de promesses de bouleversements, dont l'information de la dernière page est un excellent exemple.

Parfois encore un peu paresseux dans la manière dont les choses sont présentées (surtout dans sa première partie), mais amenant à son tour son petit lot d'informations, d'approfondissements et d'enrichissements, ce cinquième volume confirme globalement que Clear Card Arc est bel et bien sur une pente ascendante. Les promesses sont de plus en plus nombreuses, il n'y a plus qu'à espérer que les mangakas poursuivent bien les choses pour que la série décolle enfin totalement !


Chronique 1

Sakura fait des rêves de plus en plus étrange autour d'Alice qui se révèle être l'avatar d'Akiho, ce dont la Card Captor n'a pas conscience. Se sentant toujours plus proche de sa nouvelle amie, elle décide de l'inviter chez elle pour un atelier gourmet. Mais c'est lord d'une visite dans la bibliothèque souterraine de Fujitaka, le père de Sakura, que des événements étranges vont se produire...

Après un démarrage plutôt mou, malgré tout le plaisir de retrouver Sakura et ses amie dans l'ambiance si rafraichissante de la série, il semblerait bien que l'arc des Clear Cards soit entré dans le vif du sujet ! Le début de tome ne nous trompe pas : un véritable flashback déguisé vient éclaircir quelques points de cette suite, tandis qu'une grande partie du tome s'articule sur un remarquable jonglage entre des points de vue qui feront aussi progresser le scénario et les personnages.

Un des petits regrets qu'on pouvait avoir dans la série principale, c'est que les CLAMP n'avaient pas tellement pris le temps de développer l'univers magique de la série. C'est ce que Clear Card Arc fait depuis quelques chapitres, et c'est ce qui se passe dans ce volume qui parvient à distiller tout un tas de petites informations sur les personnages comme sur quelques mécaniques de l'univers. On savait que des familles de mages existaient, et ce point se trouve ici correctement renforcé. En somme, chaque point de vue de personnage nous donne des informations, des pièces d'un puzzle qui se reconstituera petit à petit. Après des premiers tomes qui manquaient de rythme, une telle évolution du scénario fait plaisir à voir, sans compter que chaque information donnée se révèle globalement captivante, faisant germer chez nous l'attente d'une intrigue un peu plus ambieuse lorsque les mystères seront résolus.
On notera aussi quelques efforts sur le développements de personnages, Shaolan le premier. Difficile de savoir si les autrices avaient prévu ce traitement depuis le premier tome, mais un approfondissement de sa psychologie est plus que bienvenue dans ce tome.

Enfin, c'est sur sa narration que ce sixième volume apporte une surprise supplémentaire sur sa fin. Ne tombez pas dans le piège : votre tome ne souffre pas d'une erreur d'impression, et le choix de répéter un bon nombre de page semble avoir du sens au regard des dernières révélations apportées par cet opus. C'est d'abord déstabilisant, mais cela pourrait se révéler brillant selon les développements apportés par les futurs tomes. Card Captor Sakura : Clear Card Arc se complexifie bel et bien, et une relecture totale de la série, une fois celle-ci terminée, sera très certainement bénéfique pour qu'on saisisse toute la richesse de son scénario.

C'est donc un très bon volume qui nous est proposé, bien rythmé, riche en révélations mais aussi en développements de personnages, et qui confirme que l'intrigue est bien lancée. Les CLAMP auront mis leur temps, mais on retrouve enfin le Card Captor Sakura qu'on aimait tant, tout en sachant que cette suite ne se contente plus d'utiliser la nostalgie de son lectorat et propose quelque chose de nouveau et très complémentaire à la première œuvre.
 

Critique 2 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News