Candy Vol.2 - Actualité manga
Candy Vol.2 - Manga

Candy Vol.2

Rédaction
Lecteurs
18 /20

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 21 Octobre 2013

Suite et fin du manga Candy, le dernier né dans la collection yuri de Taïfu et, rappelons-le, sans doute la meilleure licence du genre de leur catalogue. On reprend le quotidien au lycée, avec le caillou Tamaki, qui gêne horriblement Chiaki. En effet, Tamaki est une véritable fan de Kanan et elle ne compte pas laisser Chiaki sortir avec elle. Les ayant surpris en train de s’embrasser, la jolie blonde pense être juste inquiète que sa star soit déconcentrée du tir à l’arc par son histoire d’amour. Mais finalement, elle se découvre amoureuse et également vraiment jalouse de Chiaki. Elle décide de s’opposer violemment à la jeune fille, mais l’élève modèle d’un an de plus se rebelle et lui fait bien comprendre que Kanan l’a choisie elle, et personne d’autre. Tamaki accepte de perdre la bataille mais pas la guerre, et compte bien riposter un jour ou l’autre, par exemple quand Chiaki ne sera plus là car passée à l’université. Mais étrangement, les choses n’ont jamais été aussi bien entre le petit couple. Kanan et Chiaki se rapprochent le temps d’un été, mais à la rentrée les choses sont bien différentes.

Le premier tome était essentiellement basé sur la découverte de l’autre, sur l’amour naissant et les tabous liés à l’amour homosexuel. Ce second opus, lui, est davantage centré sur la jalousie et l’éloignement et le vécu de cet éloignement. Chiaki est plus distante parce qu’elle doit bosser pour sa dernière année d’études, et Kanan vit toujours le même quotidien classique, avec une présence moindre de sa petite amie. Ça la perturbe, et elle se confie à l’infirmière scolaire qui fait tout sauf lui dispenser de bons conseils. Et elles s’éloignent, se disputent même. Les deux jeunes filles sont au bord de la rupture, mais évidemment c’est le Happy End qui nous attend. Alors, soyons clairs, on ne comprend pas toujours les raisons de leur éloignement et parfois la narration nous échapper un peu, mais elle reste attendrissante et on est plutôt satisfaits de la conclusion de cette histoire pleine de douceur.


NiDNiM


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
NiDNiM
15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs