Butsu zone Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 08 April 2014

Si vous êtes un lecteur assidu des séries du Weekly Shonen Jump, vous connaissez forcément l'auteur Hiroyuki Takei, populaire surtout pour Shaman King qui a eu droit à de très beaux jours en France durant les années 2000. Alors que le premier tome parvenait justement chez nous le 1er avril 2000 chez Kana, les éditions Tonkam ont publié dans le même mois Butsu Zone qui est justement la première série de Takei. Mais bon, à l'instar des nombreuses premières séries des auteurs, celles-ci sont rarement marquantes et Butsu Zone ne déroge pas à la règle...

On connait l'auteur pour toujours chercher un thème bien précis qui engendrera des combats particuliers et originaux : Shaman King met en scène par exemple des combats de shamans alors que Jumbor nous propose des affrontements entre des hommes...tractopelles. Butsu Zone s'inscrit dans cette même lignée en se penchant sur le monde des différents bouddhas, avec leurs pouvoirs spécifiques ainsi que de tout l'univers qui tourne autour. Si vous avez déjà lu Shaman King, vous trouverez bien des similitudes entre les deux séries, que ce soit dans le genre de personnages et leur relation entre eux; Sennju le héros nous fait beaucoup penser à Yoh et le début de l'histoire rappelle fortement la rencontre entre Yoh et Manta.

Pour parler de l'histoire celle-ci nous amène à suivre Satchi, une gamine vivant dans un temple prônant un certain bouddha, jusqu'au jour où des malfrats viennent l'attaquer et qu'un miracle se produit : la statue se brise et fait émerger Sennju, un jeune garçon qui est la réincarnation de ce même bouddha ! Après moult explications, il expliquera à la jeune fille qu'elle est en réalité la réincarnation de Mirokou, le bouddha suprême qui pourra sauver tous les humains, et qu'il a pour mission de lui faire faire un voyage initiatique en Inde dans le but d'éveiller la part de pouvoir qui se cache en elle. Commence donc pour eux un voyage plein de surprise...

C'est donc à travers ce synopsis que nous retrouvons une histoire sans grande originalité, que ce soit dans la manière de présenter l'univers ou bien même les combats et les diverses situations. Clairement, Satchi n'a pour l'instant aucun pouvoir, Sennju a son unique capacité d'invoquer 1000 bras qui ne propose pas de combat grandiose (bien que cela doit être un effort considérable pour l'auteur de dessiner autant de bras !) et ennuie plus qu'autre chose. Si l'auteur a le mérite de créer souvent des personnages charismatiques au plus au point (cf. Shaman King et Ultimo), on voit qu'ici il en est encore qu'au début de son art car à vouloir trop en faire, il a plutôt tendance à se perdre et à créer trop de protagonistes pour rien. On reconnaît déjà sa passion pour les combats à base d'esprits dans le corps de ses personnages, idée qui vient clairement des Stands de Jojo's Bizarre Adventure mais dont Takei à su remanier plutôt intelligemment.

Le problème dans Butsu Zone est donc que pour un premier tome on s'ennuie clairement : tout est trop simple, classique, vu et revu et ne propose pas d'enjeu qui aurait le mérite de nous captiver plus que ça, et le tout bien que l'on sache qu'on soit dans une série courte qui est en plus la première de l'auteur. Le dessin est encore assez faible, très rond par rapport à ce que proposera l'auteur après et bien qu'en étant généreux, la majorité des lecteurs ne seront pas marqués par cette lecture.
Nous verrons bien comment Takei s'en sort par la suite mais l'on doute que celle-ci sera d'une toute autre envergure...

Concernant l'édition, nous avons là du vieux Tonkam (à savoir Tsuki Poche) mais qui reste tout de même convenable. Il en est cependant triste de voir inscrit sur la quatrième couverture le prix de 4,88€, comme quoi les temps ont bien changé depuis...


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Kiraa7

10 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News