Blue Lust Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 15 March 2019

Désormais proche de Sôma pour qui il commence à éprouver des sentiments profonds, Hayato semble abasourdi quand celui-ci lui présente son vieil, Noboru Miyazawa... qui est en réalité le garçon à l'origine du traumatisme et du sentiment de culpabilité qu'il garde profondément enfoui en lui. Bien sûr, Hayato et Miyazawa se reconnaissent immédiatement, mais dans l'immédiat tous deux sont incapables d'avouer la vérité à Sôma, et préfèrent faire comme s'il ne connaissaient pas... mais pourront-ils le supporter ? Que s'est-il donc exactement passé entre les deux garçons ? Et en décidant finalement d'avouer la vérité à Sôma, quelle réaction ce dernier aura-t-il vis-à-vis de Hayato ?

Dès le début du tome, les retrouvailles avec Miyazawa sonnent comme un électrochoc pour Hayato, et l'occasion est parfaite pour que l'on découvre enfin plus précisément l'horreur que Hayato a faite par le passé, sans en avoir pleinement conscience sur le coup, à celui qui fut son meilleur ami. Hinako aborde alors avec une certaine intelligence l'outing, en nous plaçant du point de vue de celui qui a commis cette erreur, qui en a pris conscience trop tard et qui l'a ensuite toujours regretté sans jamais pouvoir se faire pardonné d'un tel acte.

Troublé et toujours un peu meurtri par son sentiment de culpabilité, Hayato a alors conscience qu'il y a des choses qu'il doit avouer à Sôma, des choses sur lesquelles il doit être franc, que ce soit pour pouvoir faire face comme il le faut à celui qu'il aime de plus en plus, ou tout simplement pour pouvoir se faire face à lui-même, lui qui a depuis cette époque bien conscience que ce qu'il a fait à Miyazawa était terrible. Quelle sera la réaction de Sôma ? Hé bien, elle s'avère tout aussi intéressante et forte, tant on cerne en Sôma un désir de conserver la même relation qu'avant avec Hayato, mais également un profond trouble remettant en cause sa confiance envers son camarade. La panique que Hayato a ressentie en le voyant au bord du toit, sa façon de prendre soin de lui, de veiller sur lui... Sôma est bien obligé de remettre en cause la vision qu'il avait de toutes ces choses. Hayato est-il près de lui uniquement pour effacer son sentiment de culpabilité ? Ou l'aime-t-il réellement ?

Avec sa narration assez fine souvent centrée sur Hayato et un dessin qui conserve ses qualités avec un très fin et des regards parfois perçants, Hinako croque un récit qui gagne donc encore en qualité, de par ses personnages assez justes et certaines thématiques profondes qui amènent à réfléchir un peu. On reste sur un très bon titre, qui ne fait que confirmer ici les qualités vues dans le premier tome.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News