Bloody Monday Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 30 December 2015

Ryûnosuke Takagi, en cavale, est parti à la rencontre de son vieil ami d'études Shikimura à qui il a demandé d'analyser le document laissé par Okita. De son côté, depuis qu'il a cru la reconnaître sur une photographie compromettante, Fujimaru commence à avoir de sérieux doutes sur la fiabilité de sa nouvelle enseignante, Maya Orihara, et part directement la voir pour vérifier ce qu'elle faisait le soir de Noël. Mais dans un cas comme dans l'autre, des événements imprévus viennent se mêler aux investigations du père et du fils. Un nouveau drame mortel contraint Ryûnosuke à reprendre la fuite, tandis que Fujimaru, après avoir vérifié l'alibi de Maya, est pris de court par de terribles événements : sa soeur Haruka ainsi que la doctoresse en charge de ses dialyses ont été kidnappées par Damon, redoutable assassin qui a laissé Hôjô pour morte. Suivant les consignes de son employeur, l'assassin exige désormais de Fujimaru qu'il pirate une centrale électrique, pour des raisons mystérieuses... mais Fujimaru, entouré de ses amis et camarades du club de journalisme, suivra-t-il les ordres si facilement ?

Après un premier volume très prenant, mais plombé par un manque de crédibilité, ce deuxième tome de Bloody Monday accélère plutôt efficacement le rythme et la tension, essentiellement autour de l'affaire du kidnapping de Haruka par Damon et du piratage de la centrale.
Bien sûr, il y a toujours quelques éléments qui font tiquer. En tête, le coup de l'assassin qui, tout professionnel soit-il, n'a pas le temps de vérifier que sa cible est bien morte, ou encore la façon dont Fujimaru écarte bien vite ses soupçons sur Maya...
De même, le plan visant à libérer Haruka peut décontenancer, entre le fait que les deux meilleurs amis soient (oh ben ça tombe bien alors) des experts en karaté et en kyûdo, et le côté "le club de journal du lycée à l'attaque des dangereux terroristes" qui nous fait bien sentir que l'on reste dans un shônen, tout aussi mortel et sanglant puisse-t-il être par moments.
Sans oublier les bons vieux stéréotypes du genre. On a dès le tome 2 le coup de la petite soeur malade kidnappée alors qu'elle a besoin de sa dialyse, et pour le coup, le fait qu'elle soit malade ne sert pas à grand-chose dans l'entretien de la tension, puisque l'importance de sa dialyse n'est que très sommairement évoquée. Quant à Damon, il est le stéréotype total de l'assassin redoutable et un peu taré, qui doit régulièrement prendre ses cachets pour ne pas céder à ses pulsions meurtrières. On devine d'avance ce qui va se passer quant à ses fameux cachets, et là aussi ça n'entretient que très superficiellement la tension et le suspense.

Et pourtant, malgré toutes les limites évoquées, on sent que la série décolle un peu plus avec ce tome qui est surtout intéressant dans le conflit déclaré entre nos héros et les terroristes, car chacun des deux camps va constamment tenter de prendre un coup d'avance sur l'autre, de ne pas se laisser faire. En effet, alors que Fujimaru et les siens pensent pouvoir prendre l'avantage en attaquant par surprise les terroristes de la centrale, ils ne se doutent aucunement que tout cela fait également partie du plan des ennemis, un plan savamment préparé depuis très longtemps, et dont il nous tarde désormais de découvrir tous les rouages... De ce fait, les rebondissements arrivant ensuite, alors que l'on pense le calme revenu, sont d'autant plus efficaces. Cette fois-ci, Fujimaru et ses amis parviendront-ils, grâce aux capacités de piratage informatique de notre héros, à prendre un coup d'avance ? On vous laisse le découvrir...

On appréciera également les quelques très légères mises en avant d'un autre membre du club de journalisme, Hide, via sa situation familiale. Gageons qu'il aura son importance par la suite. Quant à la dernière partie du tome... hé bien, elle revient finalement au point de départ du volume, ce qui pourra paraîtra un peu frustrant, mais concrètement ce second tome a au moins le mérite de divertir plutôt efficacement, de faire entrer en scène quelques nouveaux personnages forts comme Damon, et de bien faire prendre conscience au lecteur qu'il y a encore beaucoup de choses à découvrir et à résoudre autour du plan des terroristes...

Il faudra donc accepter pas mal de stéréotypes et de facilités pour découvrir un divertissement qui, ici, parvient comme prévu à décoller petit à petit. Le rythme est indéniablement là, le scénario parvient à être intrigant et de plus en plus prenant, et a priori il n'y a aucune raison que cela baisse par la suite.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News