Bloody Delinquent Girl Chainsaw Vol.12 - Actualité manga

Bloody Delinquent Girl Chainsaw Vol.12

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 13 Septembre 2018

A l'heure où Geeko, Bakutani et les demoiselles cadavériques alliées tentent de s'échapper de prison, le secours de Senzaki et de Mizushima n'est pas de trop: la capitaine et sa compagne reviennent plus en forme que jamais, avec dans leurs réserves quelques nouvelles prouesses dues aux données récupérées dans le labo de Nero. Résultat: Gustav, Gelda et Darian peuvent a priori faire leurs prières ! Le premier des trois est d'ailleurs déjà sérieusement amoché, et la deuxième, qui se prend désormais pour une magical girl, pourrait vite suivre le même chemin... à moins que certains imprévus ne s'en mêlent ? Il faut dire que Darian a plus d'un tour dans son sac, et que le sang risque encore de couler...


Tandis que Bloody Delinquent Girl Chainsaw se refait une belle actu au Japon (un nouveau film et une suite viennent tout juste d'être annoncés), la série de Rei Mikamoto approche de sa conclusion en France, et ses filles badass et bourrines sont toujours autant en forme. En début de tome, l'auteur commence d'abord par conclure l'évasion de la prison de façon plutôt convaincante, avec ses petites recettes habituelles à base de grandes gueules et de coups ensanglantés, mais en y ajoutant un nouveau danger assez intéressant via le brouillard concocté par Damian. La recette reste efficace, car elle se renouvelle juste assez pour ne pas lasser et est toujours portée par une traduction bien fleurie, mais le plus intéressant reste à venir, à partir du moment où nos héroïnes retrouvent une vieille amie et font de nouvelles connaissances dans un abri dédié aux cadavres améliorés. Tout en présentant vite et bien les principales nouvelles têtes, Rei Mikamoto surfe volontiers, à sa manière, sur quelques thèmes porteurs, en têtes desquels la discrimination dont sont victimes les cadavres améliorés, simplement parce qu'ils sont différents des autres humains. Une situation qui rappelle forcément, quelque part, notre réalité. Qui plus est, la nouvelle situation amène quelques nouvelles choses: voici que Geeko ne se plaît pas trop dans ce nouveau cadre, et lâche quelques paroles malheureuses envers sa fidèle compagne Bakutani... A la clé, une Geeko qui doute un peu, comme on ne l'avait jamais vue... mais seulement le temps de quelques pages. Dommage, car il y avait quelque chose à creuser de ce côté-là, et finalement ça donne simplement l'impression de combler quelques pages pour trois fois rien.


Mais on ne va pas bouder son plaisir: une nouvelle fois, Mikamoto ne traîne pas pour faire rebondir de plus belle son récit, car certains ennemis ne sont jamais loin, et l'abri se retrouve vite à feu et à sang... Des têtes tombent encore dans les deux camps sans fioritures, et on y appréciera surtout la brève utilisation de certains visages secondaires comme Wolfine, 'alliance amusante et brutale de Geeko et Bakutani, ou tout simplement le don de notre héroïne pour venir dézinguer du méchant à des moments plus ou moins inattendus. Darian ne dira pas le contraire...


Ce nouveau lot de filles vénères, de morts et de répliques bien senties passés, l'ultime confrontation peut alors se profiler dans les toutes dernières pages. On s'en doutait forcément, la série ne pouvait s'achever qu'avec ce personnage-là en ultime adversaire. Ça paraît impensable de voir cet adversaire revenir, mais après tout c'est totalement dans le ton de la série, Rei Mikamoto assume complètement, et on a donc tout simplement hâte de voir ce dernier round, que l'on espère forcément jouissif, à l'image de ce que fut souvent la série.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

15 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News