Black Butler Vol.27

Critique du volume manga

Publiée le Mardi, 26 March 2019

L'apparition devant Ciel d'un autre Ciel lève le voile sur un des plus grands mystères autour du jeune garçon. La maison Phantomhive comptait deux héritiers : Celui qu'on connait tous, et un jumeau nommé Ciel. Ce dernier était beaucoup plus vaillant que son frêle frère et veillait sur lui avec bienveillance, tous deux étant choyés par une famille et un personnel de maison aimants. Mais tour bascula le jour de leur anniversaire, un terrible cauchemar qui se solda par l'invocation d'un diable de majordome...

Le tome précédent nous prenait littéralement à contrepied en bouleversant tous les acquis de la série. La tragique et poignante mort d'Agni n'était qu'un élément déclencheur, aussi le vingt-sixième opus s'était montré aussi passionnant que déroutant.

Ce 27e volet suit cette logique, et vient clore le flashback autour des origines des deux Ciel, en nous narrant le fameux cauchemar mais cette fois avec un regard complet. Car jusqu'à présent, les événements de Yana Toboso avait bien voulu nous dévoiler n'étaient que partiels. Et c'est justement là que se trouve la surprise : ce qui a été dit en début de série pouvait se suffire à lui-même pour présenter le plus grand mystère de la série, à savoir l'identité des individus qui ont attenté à la famille Phantomhive. Avec cette présentation totalement différente des événements, associée aux événements des chapitres précédents, un tout autre point de vue est présenté. Que signifie le retour de ce second Ciel ? Pourrait-il avoir un lien avec ceux qui ont assassiné les parents des deux garçonnets ? Clairement, Yana Toboso redynamise son récit, quitte à totalement redistribuer les cartes.

Un fort effet sur le scénario, donc, mais ce n'est pas la seule volonté de ce flashback qui parvient à raconter de nouveau des événements connus, tout en intégrant bon nombre de surprise, et une relation touchante entre deux frères séparés par un destin cruel. Cette relation fraternelle vient clairement nuancer le personnage de Ciel, jusqu'ici montré comme un garçon froid et rarement pourvu de sentiments. La nouvelle lecture du personnage proposée est donc intéressante, mais c'est ce que fera la suite du récit de ces révélations qui impactera aussi bien le protagoniste que l'histoire globale de Black Butler. Et en ce qui concerne les personnages, c'est bien le Sebastian d'antan qui surprendra. Le majordome paternaliste n'a pas toujours été ainsi, et ce tome nous fait comprendre que plus qu'un homme à tout faire, il est avant tout un diable. Rarement l'entité aura été montrée aussi effrayante au sein de la série, un autre jour qu'il convenait de montrer pour nous rappeler qui Sebastian est vraiment.

Toutefois, il y a intérêt à ce que les lecteurs soient accrochés pour profiter de la lecture du tome. Les événements présents sont particulièrement sombres, voire écœurant à plusieurs reprises. Les horreurs subies par les deux frères ne sont que suggérées, mais de manière suffisamment claire pour nous retourner l'estomac. La mangaka avait-elle besoin d'aller jusque-là ? Sans doute, afin de légitimer le changement radical de Ciel et justifier le prix de son âme pour une vengeance qui, maintenant, semble plus que compréhensible.

Encore une fois, c'est un tome difficile à juger que nous offre Yana Toboso. Les surprises sont là et sont efficaces, et leur effet seront à l'appréciation de chacun. Mais à l'heure où Black Butler pouvait donner l'impression de s'éterniser, cet arc apporte le coup de boost dont la série avait besoin. Maintenant, on attend de voir les répercussions de telles révélations sur l'ensemble de l'intrigue.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News