Black Butler Vol.2

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 14 June 2010

Un meurtrier entame une série de crimes à Londres, ne visant que des prostituées. C'est bien sur Jack l'éventreur de Ciel et Sebastian vont devoir enquêter afin de laver le sol de la Reine de tout ces crimes...

Si le premier chapitre n'est que comique et axé sur les talents de majordome de Sebastian, la suite du volume se révèle vraiment très intéressante. Dans cette nouvelle affaire, notre duo est confronté à un des tueurs les plus connus de notre monde, celui que beaucoup connaissent sous l'appellation anglais "Jack the Ripper". Après quelques recherches, Sebastian trouve une piste qui va mener la bande au bal d'un Vicompte, et où Ciel devra se travestir pour jouer les appâts ! Encore une fois, au beau milieu d'une affaire plutôt sombre et gothique dans le fond, surtout grâce au contexte de l'époque Victorienne, on retrouve beaucoup d'humour, ici accentué par la travestisme de Ciel afin de démasquer le meurtrier. C'est aussi l'occasion pour l'auteur de glisser quelques sous-entendus à tendance yaoi entre notre héros et son majordome, un des éléments qui fait du titre un succès auprès du publique féminin. Toutefois, le comique n'est pas omniprésent puisque la fin de tome, aussi surprenante soit-elle, est extrêmement sombre.

Parlons-en d'ailleurs, de cette fin de volume. C'est là qu'est tout l'intérêt du titre. Ce qui n'était au départ qu'une simple affaire de meurtre à résoudre tourne en conflit pour le moins familial, mettant en scène des créatures surnaturelles autre que le démon Sebastian et ajoutant une couche d'épaisseur à cet univers démoniaque. Le volume se conclut donc sur le début d'un affrontement entre deux créatures du diable, un affrontement qui promet ! La bonne nouvelle sur cette fin de tome, c'est que le volume 3 est sorti chez nous en même temps que le deux, permettant d'accéder à une double dose de Black Butler après ces longs mois d'attente.
Notons aussi que l'ambiance sombre du volume est une nouvelle fois servie par le coup de crayon de l'auteur, dessinant des personnages certes longs, fins et souvent androgynes mais dont les traits de visages sont extrêmement réussis. Il sera d'ailleurs dur de rester de marbre devant les 3 dernières pages du volume, nous montrant Grell et Sebastian sous leur visages les plus machiavéliques !

Avec ce deuxième tome, l'intrigue devient plus sombre, que ce soit dans l'ambiance où dans le développement de l'univers, malgré l'importante dose d'humour en début de volume. Avec une conclusion de tome pareil, difficile de résister à la tentation de saisir le troisième tome, sorti chez nous au même moment que le second. Rester le style de dessin, présentant des personnages androgynes, ou les quelques sous-entendus sur la relation Ciel/Sebastian qui ne pourraient pas plaire à tous.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

17 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News