Battle Royale - Ultimate Edition Vol.7 - Actualité manga

Battle Royale - Ultimate Edition Vol.7

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 28 August 2019

Shuya ne le sait pas encore, mais Sugimura est déjà mort. Il ne reste donc que cinq participants à cette édition du Programme, et ce nombre est sur le point de diminuer encore. Car Kiriyama a retrouvé la trace de Mitsuko Sôma, et les deux participants les plus cruels de ce « jeu » se livrent alors à un combat à mort. Duel autour duquel Mitsuko se remémore les raisons de son comportement, et la faible lueur d'espoir qu'elle a connu au cours de sa vie...

Ce septième tome de l'Ultimate Edition de Battle Royale regroupant les tomes 13 et 14 du manga original, l'intrigue approche logiquement de son dénouement. C'est donc les affrontements finaux qui nous sont présentés dans ce gros pavé, à commencer par celui de Mitsuko face à Kiriyama qu'on aurait peut-être imaginé plus long. Dans ce duel opposant les deux plus cruels lycéens de la classe, l'issue semblait tracer d'avance. Mais parce que Kôshun Takami aime écrire ses personnages, c'est davantage dans le traitement de la psychologie de Mitsuko, une femme finalement victime des atrocités de la société, que le combat se révèle passionnant.

Car outre le fait qu'il doit présenter des scènes d'action spectaculaire, cet avant-dernier tome doit surtout développer les deux antagonistes de la série, ce qui n'a rien d'une mince affaire. Comment rendre de tels monstres complexes et humains, en expliquant leurs agissements sans les excuser pour autant ? L'auteur trouve à chaque fois un juste milieu car même si on connaissait quelques bribes d'informations concernant Mitsuko, la vérité sur Kiriyama est totalement inédite et se révèle intéressante. Car contrairement à Shuya, le meurtrier de la classe n'est plus vraiment doté d'un libre arbitre, ce qui rend justement l'opposition entre les deux antagonistes captivante. C'est sans oublier Kawada qui a aussi droit à un flashback plus dense, de quoi approfondir notre empathie envers le personnages. Une chose est sûre : la fin de Battle Royale approche, et tous ces développements nous le font sentir !

La symbolique a toujours été forte dans Battle Royale, et elle le devient encore plus à l'approche de la bataille finale. Par de longs discours, Kôshun Takami aborde son espoir en l'humanité, avec le prisme de Shuya qui semble bien trop idéaliste, mais qu'on aurait quand même envie de croire. Car une telle dose d'optimisme, le lecteur en a forcément besoin après un tel massacre. Peut-être naïve, la morale de Battle Royale demeure profondément humaine, et c'est aussi ça qui place le titre toujours au dessus des autres du genres, ces mangas qui ont repris le concept pour simplement raconter des histoires gores et sensationnelles mais sans véritable fond pour beaucoup d'entre elles.

Une morale, certes, mais le tome n'oublie pas non plus d'être divertissante via le grand spectacle. La bataille finale finit logiquement par débuter, et les auteurs nous en mettent plein les mirettes, que ce soit avec les idées d'écriture et les rebondissements incessants de Kôshun Takami, ou la mise en scène époustouflante de Masayuki Taguchi. Difficile de souffler alors, et la toute fin du tome fera sans doute crisper ceux qui ne connaissent pas le fin mot de l'histoire. Car la dernière planche est forte et véhicule un vrai message, alors il y a de quoi avoir hâte de découvrir de quelle manière le combat contre Kiriyama s'achèvera, et si le trio parviendra à mettre à exécution le plan d'évasion de l'île. Tout ça en un demi tome... Puisque le 8e opus conclura l'histoire à sa moitié. Quand à sa deuxième partie, il s'agira du one-shot Battle Royale : Angel's Border, un supplément toujours bon à prendre.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Takato

16.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News