Battle Game in 5 Seconds Vol.5 - Actualité manga

Battle Game in 5 Seconds Vol.5

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 12 April 2019

Les préparatifs sont terminés, la chasse au roi peut enfin commencer sous les malheureuses augures de Mion. Chez les verts, Akira prépare déjà ses pions pour la bataille à venir alors qu’au même moment, les rouges sont prêts à en découdre.

On rappelle alors les règles de cette chasse au roi : capturer les portables des adversaires pour les « éliminer », le cas échéant celui du Roi ennemi devra être aussi neutralisé pour espérer voir la fin du programme de l’Organisation. Cependant, pour rendre les choses plus « amusantes » Mion a installer des règles complémentaires par l’ajout des PM (Points Mion) qui sont distribuées après chaque victoire contre un membre d’une équipe adverse ainsi qu’en contrôlant des tours, tel un jeu de domination. C’est l’objectif initial des verts qui souhaitent, à travers la dépense de leurs PM, neutraliser Ôgami et sa puissance quintuplée sans devoir l’affronter. Chaque escouade se voit conférer une tour à capturer et à défendre tandis que le duo Akira/Yûri reste en réserve au besoin des tactiques futures de l’équipe.

Mais comme un plan ne se déroule jamais sans accrocs, la stratégie des verts est rapidement balayée d’un revers de main par l’apparition soudaine d’Ôgami sur le champ de bataille. N’ayant rien à faire de la quête, il souhaite uniquement combattre et massacrer le plus de gens possible. Et pour respecter le credo de l’équipe verte, on vient au secours du groupe défait par le roi ennemi et affaiblit de la même manière le front défensif qui se voit réduit à peau de chagrin. C’est au même moment que rentrent en jeu les atouts de l’équipe rouge venus semer la zizanie dans la stratégie des verts.

Cependant la construction narrative de ce volume nous empêche de vraiment apprécier chaque moment, on est ballottés entre les deux camps au gré des événements. On est alors dans un rythme très soutenu où la respiration est abandonnée au profit de l’efficacité de chaque page. Est alors mêlé des légers flashbacks en plein combat pour répondre à l’action imminente. Un dialogue d’un certain personnage permet de directement enchaîner sur un autre groupe en plein combat et ainsi de suite pour nous présenter une vue d’ensemble des escarmouches de la chasse au roi. Par contre il est indéniable que ce rythme effréné nous permet d’en apprendre davantage sur les pouvoirs des personnages dont certains sont étrangement familiers à celui de Kirisaki. Dans ce contexte anarchique Akira tire des ficelles en sous main en préparant la suite de sa stratégie.

Mais à trop vouloir profiter de ses alliés pour satisfaire son objectif final, Akira à beaucoup à perdre, notamment sur sa relation avec Yûri qui a été fragilisée par l’arrivée de Ringo dans son cercle intime. Pourtant, il est désormais clair qu’Akira ne se préoccupe pas de manière significative de ces problèmes subséquents à la chasse au roi. Il connait les risques de la quête et remet à plus tard le relationnel. Il prouve alors qu’il ne se contente pas d’une seule stratégie mais à un éventail considérable de possibilités qu’il peut déployer au gré des circonstances et de ses envies.

En somme, un volume dans la continuité des précédents, manquant d’originalité par moment mais qui continue à garder certains secrets dans la tête d’Akira. Un combat décisif a certes commencé ici mais il n’en est qu’à ces balbutiements. Combat qui trouvera certainement sa résolution dans le prochain volume, à moins que les stratégies des équipes rouges et vertes réservent d’agréables surprises quant au dénouement de la chasse au roi.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
SerGalaad

12.5 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News