Battle Game in 5 Seconds Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 04 October 2018

Si vous avez 5 secondes pour décider de quelle façon vaincre votre adversaire, quelle stratégie allez-vous adopter ? 


Akira est un lycéen brillant qui ne se soucie pas des examens, sa mémoire lui permettant de décrocher les meilleurs résultats toutes matières confondues. Doté d’un esprit critique et d’une réflexion constructive, il se hisse sans mal au classement mondial d’un jeu de rhétorique et de logique intellectuelle. C’est la passion de notre jeune protagoniste, il cherche sans relâche un jeu qui lui permettrait de fuir la réalité et sa vie ennuyeuse. Cependant il était loin de se douter d’être attaqué par un géant de muscles couvert de bandages. Parvenant à le semer jusqu’à un immeuble délabré, il s’empresse d’élaborer une stratégie pour vaincre son adversaire en prenant en compte les faiblesses de celui-ci, ainsi que son environnement. Pensant être hors de danger, Akira se retrouve face à une étrange jeune fille qui n’hésite pas à l’éliminer ; enfin c’est ce qu’il pensait en premier lieu. En effet, après son réveil et sa séquestration par une mystérieuse organisation, Akira apprend qu’il a été choisi pour devenir ‘testeur’ de pouvoirs. 


Il n’est pas le seul à avoir été séquestré pour cette besogne aux objectifs opaques ; des hommes et femmes d’âges et de conditions physiques différentes formant un groupe éclectique de personnalités découvrent la funeste entreprise de leurs ravisseurs : les faire participer à des combats pour appréhender, utiliser et perfectionner les pouvoirs qui ont été attribués à chacun d'entre eux. L’insubordination n’étant pas envisageable du fait qu’ils ont été effacés des registres d’état civil et que la mort les guette au premier faux-pas, à la première faiblesse. Mais cela n’inquiète pas Akira, il se prend au jeu et décide d’utiliser son pouvoir de la meilleure façon pour vaincre son adversaire tout en commençant à réfléchir à une échappatoire.


Fruit d’une collaboration entre Saizô Harawata et le dessinateur de « The testament of sister new devil », Kashiwa Miyako ; Battle Game in 5 seconds introduit un survival-game rafraîchissant par son système de combat typé tactique et stratégie. Il n’est pas question ici de combats haletants qui se déroulent sur plusieurs volumes, mais bien des combats courts, mais efficaces sur l’utilisation des pouvoirs des protagonistes. Le titre porte bien son nom, un combat est décisif dans les cinq premières secondes, c’est durant cette courte période que le vainqueur sera désigné par son observation méticuleuse de son adversaire. L’anticipation des tactiques adversaires, la construction d’une stratégie adaptée et le bluff sont autant de moyens pour parvenir à maîtriser et gagner un combat. L’atout du titre est de surcroît intéressant par l’écriture de son protagoniste principal, Akira.


En effet, ce petit génie à qui tout réussit n’est pas en proie à la panique ou au désespoir face à la situation précaire dans laquelle il évolue. Il se sert de son intelligence et sa réflexion pour examiner chaque détail des conversations, des personnes et du lieu. Il peut sembler froid d’apparence et détaché, mais c’est ce qui en fait sa force, étant déjà certain de remporter les étapes du programme des ravisseurs il pense davantage au moyen de s’extirper de cette situation. Il est accompagné de personnages hauts en couleur. Mion avec son caractère excentrique et ses moments sadiques ou Yûri et son dégoût pour le hasard sont les autres personnages mis en avant dans ce volume avec les débuts de sous-intrigues les concernant. La suite de la série promet donc de travailler en profondeur ce groupe de personnages aux horizons divers embarqués dans le même combat.


Ce caractère à double tranchant de l’étrange, mais captivante Mion est retranscrit par un dessin net et précis. Miyako nous présente un style prenant qui ne lésine pas sur un trait marqué pour démontrer la force des adversaires d’Akira. Les mouvements de chutes, d’esquives ou de combats rapprochés sont travaillés avec précision et effets de vitesses qui donnent un ensemble fluide et agréable à suivre. Le chara-design d’Akira et Yûri est d’ailleurs fin, lourd pour les moments à enjeux, mais le mangaka change subtilement de style pour un côté plus chibi pour les moments d’accalmies. Cela renforce ce côté détaché d’Akira qui prend le temps de savourer quelques sucreries pendant ses réflexions sur la suite des événements. Une ambiance générale sombre s’en dégage du fait du destin funeste qu’attend chaque participant en cas de ‘mauvais résultats’ ou en cas d’un malheureux caprice de Mion. 


Côté édition, Doki-Doki nous livre un bon volume riche en contenu et à la couverture soignée ainsi que quelques pages couleur nous permettant d’apprécier le chara-design des principaux personnages que nous suivrons au fur et à mesure des combats. 


En somme, une bonne introduction à un survival-game au potentiel certain avec ses combats tactiques où la réflexion est plus utile que l’affrontement et à son héros détaché qui prend plaisir à jouer le jeu de ses ravisseurs !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
SerGalaad

15 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News