Awa Koi Vol.1 - Actualité manga

Awa Koi Vol.1

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 02 August 2018

Yuka, 16 ans et nouvellement lycéenne, n'a jamais eu de petit ami et s'en désespère, d'autant plus que depuis toujours elle suit sa scolarité dans des classes non mixtes ! Décidée à se trouver un petit copain, elle a mis au point une stratégie qu'elle pense imparable (mais qui est juste complètement débile, en fait): rejoindre le petit groupe de Ririko, composé des filles les plus populaires de la classe, et attendre que leur popularité lui permette de rencontrer des garçons. Son "plan" semble toutefois fonctionner le jour où, avec ses amies, elle a l'occasion de participer à un rencard commun avec des garçons du lycée ! Mais là où ses trois amies sont des filles populaires qui sympathisent vite avec les garçons, Yuka, elle, est vite dépassée... et se retrouve seule avec Kentarô Nanase, un adolescent qui n'a qu'une seule envie: vite s'éclipser de ce rencard où il a le sentiment d'être juste la roue de secours. De fil en aiguille, Yuka et Kentarô sont pourtant amenés à passer un petit moment ensemble, et la jeune fille sent très vite naître en elle un intérêt pour ce garçon au caractère assez étrange... L'amour est-il à portée de main ? Avant d'en arriver là, elle devra toutefois affronter d'autres épreuves, car elle pourrait payer cher sa façon de voir l'amour, mais aussi l'amitié...

Les habitué(e)s du site le savent peut-être déjà: ici, on n'aime pas beaucoup Kanan Minami, mangaka qui nous a déjà écoeurés à plusieurs reprises avec ses visions de l'amour parfois vomitive (aaaah, L'amour à tout prix...), ses mâles dominants et irrespectueux, ses héroïnes souvent débiles et soumises, et ses scènes de baiser et d'amour forcés. Autant dire qu'on n'accueillait pas forcément à bras ouverts Awa Koi, sa dernière série en date. Et pourtant...

Il faut tout de même signaler que, dans une bonne partie du volume, Yuka, avec sa vision de l'amour idiote (elle veut juste se trouver un copain, peu importe qui au départ) et sa manière d'exploiter le groupe de Ririko pour se trouver ce copain, se présente comme une héroïne assez irritante, écervelée, et même exagérément naïve parfois (elle trouve les bracelets dans la poubelle et croit que ses amies l'ont toutes perdues en même temps pile à cet endroit-là , Sérieusement ?). En dehors de quelques moments où elle semble plus naturelle (comme quand elle évoque sa passion pour les poissons rouges, ce qui la rend beaucoup plus simple), pendant toute la première partie du tome on a plutôt envie de lui mettre des claques, et ce n'est pas forcément bon signe quand on connaît les penchants habituels de la mangaka dans la plupart de ses oeuvres précédentes. Et c'est là que Kanan Minami va finalement réussir à étonner un peu par rapport à d'habitude, en croquant une adolescente qui, heureusement, va évoluer assez vite.

En effet, que ce soit à travers ce que ses amies lui réservent ou la raison première pour laquelle Kentarô l'a accompagnée au rencard, Yuka va tomber de haut... et saura se remettre en question. Elle comprendra que sa vision de l'amour n'est pas forcément celle qu'il faut (tomber amoureuse viendra naturellement, elle n'a pas besoin de tout faire pour se trouver le premier petit ami venu), et que sans forcément s'en rendre compte elle a toujours été fausse avec ses prétendues amies, qui ne pouvaient donc pas l'accepter facilement. Mieux, Yuka apprendra même à s'excuser, témoignant mieux de son bon fond. On ne pensait pas forcément voir des idées aussi "intelligentes" dans un titre de Kanan Minami !

Toutefois, il faut bien se dire que tout le déroulement reste extrêmement classique. Pas de surprise dans ce premier volume, on s'attend à tous les principaux rebondissements... ce qui n'en fait pas forcément une lecture ennuyeuse. Ainsi suit-on avec intérêt, entre autres, les efforts de Yuka dans son nouveau rôle au conseil des élèves, la réaction (assez bénéfique) de Ririko, et bien sûr la lente découverte de Kentarô et de ses petits secrets. Le jeune garçon reste encore assez énigmatique dans son comportement, se montrant tantôt distant tantôt très proche de Yuka, et ayant visiblement quelques faces plus sombres à dévoiler (pourquoi donc Ririko envisages-t-elle de mettre en garde Yuka contre lui ?). En revanche, pour l'instant on reste sur notre faim concernant le rôle de quasiment tous les personnages secondaires, qui sont peu évoqués et sont assez mal mis en place.

Côté visuels, on est dans du pur Kanan Minami, avec ses très grands yeux, ses nombreuses trames parfois répétitives (des carreaux partout...)... L'artiste a développé un style qui désormais ne change plus beaucoup, et qui plaira sûrement aux habitué(e)s.

Par rapport à ce à quoi Kanan Minami nous a habitués, ce premier volume, bien que très classique, est plutôt une bonne surprise, l'autrice évitant plusieurs de ses soucis habituels et développant quelques idées assez bénéfiques autour de l'évolution de son héroïne. Reste à voir ce que la suite réservera.


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

12.5 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News