Au Grand Air Vol.11 - Manga

Au Grand Air Vol.11

Rédaction

Critique du volume manga

Publiée le Vendredi, 22 Avril 2022

Quasiment un an jour pour jour après le volume 10, on retrouve enfin les rafraîchissantes héroïnes d'Au Grand Air, et plus particulièrement Nadeshiko, Rin et Aya, alors qu'elles ont entrepris une sortie de quelques jours le long du fleuve Ôi. Tandis que Rin et Aya, qui ont vite sympathisé, parcourent les routes ensemble sur leur scooter respectif, Nadeshiko, elle, passe par le train et vit ainsi en partie son désir de camping en solo... ce qui n'empêche jamais les trois adolescentes, bien sûr, de souvent se retrouver, puisque leurs destinations sont toujours les mêmes !

Ainsi le mangaka Afro nous invite-t-il, comme à l'accoutumée dans son oeuvre, à la découverte de nombre de petits endroits faisant le charme du Japon plus naturel, au gré des pas des trois jeunes filles. que ce soit des barrages, quelques-uns des réputés ponts suspendus parcourant le fleuve, les vues naturelles sur l'eau ou les montagnes que l'auteur retranscrit toujours aussi fidèlement via ses décors photographiques très clairs...

Mais comme toujours dans Au Grand Air, l'évasion ne passe pas uniquement par ces découvertes: nos héroïnes ne manquent jamais une occasion de profiter des petits plaisirs proposés, comme les sources thermales, les bains de pieds particulièrement réconfortants par temps froid, tous les instants où elles se régalent de différents plats (currys inspirés par les lieux, steaks hachés cuits au camping avec quelques astuces de cuisson...), ou même certaines brèves rencontres toujours aussi amicales.

Nos héroïnes tâchent toujours d'en profiter à fond, tout simplement, et n'hésitent ainsi pas même à faire quelques détours si besoin, à prendre leur temps, également à rester en contact via leur réseau social quand elles sont éloignées l'une des autres... Elles dégagent sans cesse quelque chose de rassérénant, en particulier ici une Nadeshiko fidèle à elle-même: toujours heureuse en toutes circonstance, toujours dotée de ce contact facile faisant qu'elle sympathise facilement avec les gens... sans oublier une Aya contente de voir que son amie d'enfance s'est faite une nouvelle précieuse copine en Rin.

Malgré l'absence de Chiaki, d'Aoi et d'Ena pendant cet arc le long du fleuve Ôi, tous les ingrédients faisant le charme d'Au Grand Air sont réunis dans ce très bon volume, véritable bouffée d'air frais et d'ondes positives. Afro nous offre ici une partie agréable, qui s'achève avec soin, et qui nous fait bien sentir que son oeuvre n'a pas encore fini de nous charmer.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai
16 20
Note de la rédaction