Au Grand Air Vol.10

Critique du volume manga

Publiée le Jeudi, 22 April 2021

Le voyage à Izu est désormais achevé, avec son lot de souvenirs impérissables pour nos héroïnes. Et après avoir un peu accusé le coup suite au retour à la vie normale, les jeunes filles sont bien décidées à reprendre leurs activités extra-scolaires !

Tel est l'un des enjeux de toute une partie de ce dixième tome, où il sera notamment question de faire des réchauds à alcool artisanaux, de couper les cheveux de Chiaki dans un cadre agréable de préférence, ou d'aller en séance camping dans le jardin de la famille d'Ena. Le mangaka Afro, sans forcément aller chercher très loin, trouve toujours le moyen de nous faire passer un bon moment, au gré de scènes dépaysantes teintées de plusieurs décors photographiques plaisants, d'une bonne part d'humour (notamment grâce aux nouvelles frasques de Chiaki), ou d'instants de mignonnerie certains... et de ce côté-là, la palme reviendra forcément à Saucisse, le chien d'Ena, qui s'affiche fièrement sur la jaquette ! Mais comme toujours, ces moments calmes sont aussi l'occasion pour l'auteur de glisser des instants culinaire et aussi plus techniques sur le camping: mises en garde sur les réchauds à alcool, conception de saucisses maison, découverte et aspect financier de matériel de camping pour chien...

Mais à côté de ces petites activités agréables, vient également s'installer un nouvel arc a priori voué à être plus long, dès lors que Nadeshiko, alors qu'elle envisageait de se faire une session de camping solo, reçoit une invitation de son amie Ayano à participer à une sortie le long du fleuve Ôi avec elle et Rin. Dans les faits, pour le moment Nadeshiko semblerait presque vivre sa fameuse sortie solo puisqu'elle tarde à rejoindre ses deux copines, tandis que de leur côté Rin et Ayano forment un duo jusque-là inédit dans la série et plutôt sympathique de par leurs différences de caractère. Surtout, la petite expédition des filles permet déjà d'entrevoir un petit paquet de lieux charmants, paisibles ou bucoliques le long du fleuve Ôi, à commencer par ses ponts suspendus.

On attendra alors avec intérêt la suite de ce nouveau périple qui commence doucement mais sûrement, et pour l'heure la lecture agit toujours comme un très agréable dépaysement, léger, frais, aux côtés d'héroïnes toujours aussi attachantes. La barre des dix volumes est donc atteinte très honnêtement pour Au grand Air, oeuvre vouée à encore avoir de beaux jours devant elle puisque, alors que la saison 2 de son adaptation animée vient de s'achever, une film d'animation a d'ores et déjà été annoncé dans la foulée.
  

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Koiwai

14.75 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News